Voeux de Wali pour 2016

debut_article2Op Spartacus

Cette année, faites changement, soyez original, ne cherchez pas à perdre du poids, à gagner plus d’argent, à obtenir un poste… prenez une résolution qui ne soit pas orientée vers vous. Soyez résolu à faire quelque chose pour quelqu’un d’autre. Que ce soit une cause, un pays, un groupe ou une simple personne dans le besoin.

Noël est une fête chrétienne. Mais le don de soi, qui est le plus grand cadeau, est une fête qui dure toute l’année.

Donnez-vous! Il n’y a qu’en donnant qu’on devient grand!

FV
W
souhaits-pour-2016

Un Québécois à Noël contre l’État islamique

debut_article2Op Spartacus

Depuis des mois, je reçois des centaines de messages de gens disant vouloir aller combattre contre l’État islamique. Beaucoup de paroles dans le vide. Aucune action concrète. Des parleurs.

Et bien au moins deux autres combattants qui ont contacté La Torche et l’Épée sont passés à l’action! Ce ne sont plus des parleurs, mais des faiseurs!

L’un deux passe le temps des Fêtes près du front, non loin des montagnes de Sinjar, où durant l’été 2014, 12469844_1013426115381204_301082502_odes familles entières ont été décimées par l’État islamique. Son jour de l’an, il ne le fêtera pas en regardant des feux d’artifice, mais écoutant les mortiers ennemis tomber.

Voici pourquoi j’ai appelé ma mission au Kurdistan « opération Spartacus ». Comme le gladiateur-esclave d’autrefois, son exemple a rayonné au-delà de lui-même. Ce qui n’était d’abord qu’une main tenant une épée, s’est transformé en un petit groupe, et finalement en armée. Spartacus n’était rien. Mais le flambeau qu’il tenait, la Torche de la liberté, représentait tout!

FV
W

 

Pas de congé de Noël pour moi!

Op Spartacus

souhaits-de-noel-2015Que vous soyez au front ou en famille… que vous soyez devant un sapin éclairé ou un bâtiment ennemi en feu… Que vous soyez en train de donner des cadeaux à des amis, ou de tirer des balles vers l’ennemi… Que vous soyez chrétien, musulman, ou simplement un humain… Je vous dis : Joyeux Noël! Et merci pour votre support!

De mon côté, pas de congé pour moi pendant le temps des Fêtes! Mon combat continu. Me voici, dix minutes avant la cloche de minuit, en train de peaufiner le scénario du documentaire Parmi les héros, que je vous offrirai bientôt! C’est ma façon d’aller à la messe!

Point de repos à ceux qui veulent réussir!

Que vos âmes soient en paix!

W
FV

Merci à ma photographe!

Ils ne sont pas tombés sur les bons…

debut_article2Op Spartacus

Ils ne sont pas tombés sur les bons, ou plutôt… ils sont justement tombés sur les bons.

Il y a quelques jours, les fanatiques de l’État islamique ont lancé une offensive surprise au Kurdistan. Les forces kurdes les ont arrêtés, aidés par les quelques forces spéciales canadiennes présentes sur le terrain.

Ces guerriers canadiens ne feraient qu’une bouchée de ces barbares. Mais ils ne le peuvent pas. Ils sont tels des lions enchaînés et tenus par les moutons de la politique.

PLH-20150714-141711-080Je suis moi-même allé dans ce secteur du front, il y a quelques mois. Perché dans les montagnes, construit il y a des siècles avec des pierres orangées, se trouvait un magnifique monastère chrétien. Des enfants, des familles, y vivaient et y vivent toujours.

De la porte d’entrée du monastère, sur laquelle se trouve une croix chrétienne, on distingue la ligne de front. Elle est tout près. Elle est concrète, visible, tangible. Ce n’est pas plus qu’une petite ligne suivant le tracé des montagnes. Une petite ligne passant près de villages, parfois amis, parfois ennemis. Cette ligne est semblable à un barrage retenant les eaux sales et sanglantes de la barbarie. Enlevez cette ligne, et des gens vont mourir. Enlevez les soldats qui la défendent, et la ligne disparaît. C’est aussi simple que ça.

PLH-20150714-161953-200Des fenêtres des chambres individuelles du monastère, on voit même Mossoul, occupée par des hors-la-loi islamiques. Un peu plus et le monastère serait à portée des mortiers ennemis. Il est déjà à portée de l’artillerie.

Si l’offensive ennemie avait réussi, ces chrétiens auraient été torturés. Les chanceux auraient simplement été tués. Les enfants auraient été enchaînés et séparés de leurs protecteurs. Leurs bourreaux auraient peut-être réussi à en convertir un. Ils auraient ensuite demandé à ces enfants de prouver leur loyauté à l’État islamique, en exécutant des prisonniers.

PLH-20150714-171018-850Croyez-moi, la paix et la sécurité sont les plus beaux cadeaux que nous puissions offrir à ces enfants, qu’ils soient chrétiens ou musulmans!

N’en doutez pas! Nous pouvons « discuter », organiser des « conférences » et des « sommets » servant à « contrer et déchiffrer l’extrémisme »… PLH-20150714-150848-470pendant ce temps, sur un petit bout de terre rocailleux perdu au milieu de la nuit, quelqu’un de sous-payé, ou peut-être même de pas payé du tout, regarde vers l’avant. Son arme est à côté de lui. Il la garde huilée et chargée. Car il sait que c’est la seule chose qui protègera ces enfants encore souriants, qui vivent paisiblement dans la montagne.

FV
W

#torcheetepee #torchandsword #wali #kurdistan #kurdishpeshmergas #peshmergas #destroyislamicstate #besideheroes #detruireetatislamique #Kurds #Kurdes #canadainiraq #canadaenirak #csoragainstisis #csorcontreetatislamique #canadacf18 #canadafightingisis

Ces lieux hantés par les cris de souffrance

debut_article2Nous en avons tous entendu parler. Au Québec du moins. Les restes du corps de la petite Cédrika ont été retrouvés dans une zone boisée. Les gens ont accouru sur la scène du crime pour déposer des fleurs et des peluches. Il y a quelque chose de beau là-dedans.

Au Kurdistan, face à l’État islamique, je traversais des villages détruits, des écoles effondrées, des lieux où l’air est rempli de l’odeur des cadavres. Des lieux de souffrance. Des lieux hantés par les cris de ceux qui sont morts d’une injustice, sans même pouvoir crier au monde ce qui leur arrivait.

Image_pour_article-4-2015-12-16-2015La petite Cédrika, comme bien des enfants capturés par l’État islamique, a vécu des heures, sinon des jours de souffrance. Son corps en sang a été jeté dans un trou boueux, près d’une route sans éclairage. Elle est restée là, année après année. Le froid est venu et parti, le vent a soufflé, la neige est venue et a fondu. La pluie d’automne l’a recouverte, de même que les successions de feuilles mortes de l’automne. Pendant des années, les nuits fraîches et glaciales se sont alternées. Il y a encore une semaine, c’était un endroit macabre, sombre, hanté par les restes d’une victime solitaire et silencieuse d’un crime impuni.

Et puis des chasseurs ont fait la découverte. Les gens ont appris. Quelques heures plus tard, les citoyens déposaient des fleurs colorées à même le sol gelé et sans vie de ce début d’hiver. Ce n’est plus un endroit macabre, désolant et hanté. Le lieu est redevenu humain. En une seule journée! Grâce à l’amour sincère et collectif des gens.

Je suis allé à Dachau, qui est un ancien camp de concentration nazi. Les barbelés y sont encore, de même que les ruisseaux coulant le long du camp. Les prisonniers devaient rêver de s’y trouver, de s’évader vers la forêt et la nature.

Aujourd’hui, à Dachau on entend les oiseaux chanter sous le soleil et les nuages argentés. Les ruisseaux coulent encore. On peut s’y rendre, s’y rafraîchir. Aucun garde ne nous tire dessus : les tours sont vides. Près de ces tours, des arbustes ont poussé : ils sont aujourd’hui plus hauts que les tours.

Ça me donne espoir! Cela me dit que même sur les ruines d’un pays en guerre, même sur les restes de l’enfer, nous pouvons toujours reconstruire… si nous le voulons! Et surtout… si nous le faisons!

FV
W

 

 

Une médaille ne vaut rien!

Op Spartacus

debut_article2En Afghanistan, j’aimais à dire :

« Pour les guerriers, nos médailles sont les douilles que nous ramassons à côté de notre arme quand nous venons de tuer un ennemi. » Et ces douilles, elles restent cachées au fond d’une poche poussiéreuse, loin des prestigieux défilés, des terrains de parade clinquants, des uniformes repassés et des bottes cirées.

C’est connu, à la guerre, ceux qui risquent le plus leur vie, les guerriers, ou qui occupent des postes obscurs mais essentiels, reçoivent peu de récompenses.

quran_among_ruinsQuelque part, un soldat conduit un véhicule sur une route minée. Il apporte des munitions et des lettres destinées aux militaires en poste. Pour lui, ce n’est qu’un travail de routine. De retour chez lui, il est le dernier à débarquer de l’avion. Quelque part, un mécanicien effectue des heures supplémentaires et répare le dessous boueux d’un véhicule tordu par une bombe. Il remplace une pièce protégeant l’équipage d’une future explosion. Ce mécanicien a peut-être sauvé dix familles, mais cela, personne ne le saura jamais. De retour au pays, il va son chemin, entre les allées d’un magasin, et personne ne le remarque.

Quelque part, un cuisinier prépare à manger pour la troupe. Personne ne réalise son importance, jusqu’au jour où le repas chaud du soir n’est pas servi; ce repas qui n’est rien de moins que le point de ralliement des soldats épuisés par les patrouilles sous le soleil plombant. Quelque part, un petit soldat est caché entre deux roches dans un désert. Les seuls applaudissements qu’il entend, ce sont les claquements des balles ennemies.

En Afghanistan, les mois s’écoulent, la mission s’achève. Peu importe les actions des soldats, qu’ils aient été professionnels ou pas, qu’ils aient été lâches ou courageux…tous recevront la même médaille.

Image_pour_article-4-2015-12-07-2015Au Kurdistan, face à l’État islamique, c’est la même chose, sauf que les guerriers, ceux qui sont à la limite du monde libre et de la barbarie, ne reçoivent rien. Pour eux, il n’y a ni médaille, ni mention élogieuse, ni étoile de campagne. Souvent, il n’y a même aucun salaire. S’ils sont chanceux, ils auront un peu de reconnaissance. Le plus souvent, ils ne récolteront qu’une molle indifférence, ou une incompréhension hostile. Mais une chose est certaine : leur coeur est rempli du sentiment du devoir accompli, et ce sentiment vaut plus qu’une médaille en or.

Voici ma médaille du Kurdistan : un éclat d’obus maintenant rouillé que j’ai trouvé sur un champ de bataille, aux abords d’un village que, au prix de plusieurs morts, nous avons repris à l’ennemi.

shrapnel_as_a_medalEt ma mention élogieuse, la voici! Un Coran repris dans les ruines d’une mosquée tenue par l’État dit islamique. Car les guerriers avec qui j’étais ne sont pas décorés par des généraux. Ils ne reçoivent pas de brillantes médailles ni de certificats encadrés. Non! Ces guerriers vont eux-mêmes chercher leurs médailles sur le champ de bataille. Et leurs certificats ne sont pas écrits par un commandant, mais sont les textes millénaires d’un Livre Saint poussiéreux.

Qu’est-ce qu’une médaille? Ce n’est qu’un bout de métal sans valeur. Chaque médaille a son histoire, son porteur, qu’il soit fantassin, artilleur, ingénieur, mécanicien, cuisinier.

Ce ne sont pas les médailles qui donnent de la valeur au soldat, mais le soldat qui donne de la valeur à ses médailles.

FV
W

Plusieurs ont déjà lu…

debut_article2Op Spartacus

Plusieurs l’ont lu…

La Torche et l’Épée était d’abord une idée vague. Aujourd’hui, je vois ce projet comme bien plus que le seul combat contre l’État islamique. J’ai l’ambition de faire de La Torche et l’Épée une plate-forme pour de futurs projets constructifs.

Lisez la description de cette communauté naissante…

La Torche et l’Épée se veut une nouvelle communauté de chercheurs de vérité désirant travailler au bénéfice de l’humanité à travers des projets concrets.

La Torche et l’Épée fait la promotion de la tolérance et du dévouement envers autrui. Nous condamnons le racisme ainsi que le sexisme. Nous condamnons l’intolérance, le dogmatisme et le fanatisme. Nous déplorons l’inaction et l’inefficacité des gouvernements actuels sur des enjeux vitaux pour la race humaine.

Image_pour_article-4-2015-12-07-2015Notre position ouverte et modérée ne nous empêche pas de prôner des actions dites extrêmes afin de répondre aux problèmes de notre époque. Par exemple, nous croyons que des fanatiques tels que ceux de l’État islamique doivent être arrêtés par la force armée.

Nous croyons en l’honneur et le sacrifice de soi. Nous croyons que pour une personne de bien, rien n’est plus satisfaisant que de quitter ce monde en ayant plus donné que pris.

Une Torche pour représenter la lumière, la sagesse et la quête individuelle de la Vérité. Une Épée pour symboliser l’action concrète, le dynamisme et le courage de mettre en pratique nos convictions.

Courage et Vérité, Fortutido et Veritas

Wali
FV

Un contrepoids à la guerre de l’image de l’État islamique

debut_article2Op Spartacus

Les fanatiques de l’État islamiques tournent des films et modifient des jeux vidéo pour leur propagande. La Torche et l’Épée continuera de leur faire contrepoids, tant par le combat armé que par la guerre de l’image!

Je ferai bientôt des capsules vidéo hebdomadaires. Les gens d’action et les combattants de la liberté doivent aussi avoir leur tribune! Voici un aperçu du thème d’ouverture…

Abonnez-vous à mon compte Youtube pour recevoir les notifications.

FV
W

 

Date limite pour contribuer

debut_article2Op Spartacus

Bonne nouvelle : j’ai signé une entente avec une compagnie de production. Le documentaire risque donc d’avoir une visibilité importante, avec possiblement une distribution à l’étranger!

À tous ceux qui m’ont financièrement soutenu dans ce projet, je vous dis : MERCI!

Je vous ferai honneur en produisant un documentaire qui sera à la hauteur de vos attentes. Vos contributions m’aideront à fabriquer une véritable ARME contre les fanatiques de l’État islamique. Le but de cette arme : faire contrepoids à la propagande islamique! Mon but ne sera pas de seulement informer, mais d’inspirer!

Étant donné que la suite du projet se fera avec des producteurs, je dois maintenant arrêter cette campagne privée de financement. Vous avez donc jusqu’au 10 décembre 2015 pour contribuer par un don, et ainsi recevoir des produits exclusifs. Ces produits de collection ne se seront plus jamais disponibles, sauf pour la version digitale. Un cadeau-surprise est aussi prévu pour les donateurs.

Le documentaire devrait être prêt au printemps 2016. Il vous est possible de faire un don via la page web du projet : www.ParmiLesHeros.com.

Voici ce que recevront les contributeurs :

-À partir d’un don de 20 $ : copie digitale du documentaire.

-À partir d’un don de 50 $: une édition spéciale limitée du documentaire, en format DVD. Livraison incluse.

-À partir d’un don de 70 $ : une édition spéciale « Or » du documentaire, en format Blu-ray. Cette version contiendra des images inédites en extra. Livraison incluse.

-À partir d’un don de 150 $ et plus : une édition spéciale « Or » du documentaire, en format Blu-ray (avec extras inédits), ainsi qu’un certificat de qualité avec le nom du donateur. Livraison incluse.

FV
W