Les frères détestés

avatar_aout_2019

debut_article2Op Spartacus

Une horde de zombies entoure une maison. À l’entrée de cette maison, deux frères guettent. Ils sont armés. De temps en temps, ils tuent et repoussent des zombies. Ces deux frères ne sont pas parfaits, mais ce qu’ils font est nécessaire. Les repas et les couvertures leur sont fournis par leur sœur.

Pendant ce temps à l’intérieur, la famille profite en paix d’un repas de Noël. Des enfants jouent près du sapin. La nuit venue, tous dorment paisiblement devant les flammes du foyer. Toujours en poste, les deux frères guettent l’entrée en alternance. Pendant que l’un d’eux dort l’arme en mains, l’autre surveille, à l’affût.

L’air est glacial. Les rues sont recouvertes de deux pieds de neige, car depuis l’apocalypse des zombies, les rues ne sont plus déneigées. Les maisons, pour la plupart sans vie, ressemblent à des îles perdues au milieu d’un océan blanc. Les lampadaires sont éteints. Ils sont malgré tout intacts, n’ayant pas été attaqués par les créatures qui s’en désintéressent. Par contre, les centrales électriques sont depuis longtemps inopérantes, on s’en doute. La bonne nouvelle : la plupart des zombies n’osent pas s’aventurer quand il fait trop froid.

PLH-20150731-211600-220Le monde extérieur est détruit, mais au moins, la famille peut vivre le temps des Fêtes comme si de rien n’était, comme dans le bon vieux temps. Si ce n’était des planches de bois recouvrant les fenêtres, on ne se douterait pas du danger entourant la maison.

Personne ne voudrait prendre la place des deux frères. Pourtant, la moitié des membres de la famille les détestent. Certains disent même qu’il faudrait les punir, les emprisonner, les désarmer, du moins ne pas leur apporter à manger le soir. Car selon eux « tuer c’est tuer, prendre les armes, c’est mal. »

Incroyable cette histoire? C’est pourtant ce qui arrive quand une partie de la population se met à détester ceux qui protègent leur mode de vie.

FV
W