Débat sur le Burkini — le débat de la naïveté

 

On en entend parler : le fameux burkini : l’espèce de costume de bain « islamique » que j’ai moi-même vu au Moyen-Orient à plusieurs reprises.

Les gens d’ici, et en Europe aussi, s’en offusquent. « Ils viennent ici et amènent leurs maudits costumes islamiques. » Est-ce bien? Est-ce mal? La question n’est même pas là.

Mes chers amis, nous sommes bien naïfs. Tu dis à quelqu’un : tu es végétarien? Super! Viens dans notre restaurant, on adore les végétariens! Et ensuite, le végétarien ne veut QUE des plats végétariens. Et on lui répond : « Eh bien! adapte-toi, ce n’est pas végétarien ici! »

Euhhh? Qui est l’imbécile ici? Le végétarien ou le restaurateur?

(Note : je n’ai rien contre les végétariens, au contraire. L’usage du concept de “végétarien” est ici une comparaison)

C’est ça le multiculturalisme et l’immigration excessive : on invite des gens différents de nous, on leur donne les mêmes droits, les mêmes pouvoirs, les mêmes libertés. On leur donne les clés et le pouvoir de changer le pays selon leurs désirs. Ces gens qui immigrent continuent d’être ce qu’ils sont, de vivre selon LEURS coutumes, leur mentalité. Pas parce qu’ils sont méchants, mais parce que ce sont des humains, et que c’est ce que font les humains : vivre selon leurs coutumes et éducation. Vous et moi ferions la même chose. Certains s’adaptent, un peu, en partie. PARFOIS ils s’adaptent très bien. Mais même dans ce cas, ils vont rester eux-mêmes et au fond, le coeur de ces gens est ailleurs.

L’immigration modérée est normale, bonne et fait partie de l’histoire. Aucun peuple ne doit être complètement fermé.

Mais cessons d’être naïfs. L’immigration excessive N’EST PAS BONNE. C’est pourquoi moi, Wali, qui suis ouvert aux cultures du monde, suis CONTRE l’immigration excessive. C’est justement parce que J’AIME les différentes cultures du monde que je ne veux pas qu’elles se mélangent trop, au point de s’effacer.

Cependant, ceux que nous accueillerons… ceux que nous sélectionnerons, s’ils s’adaptent, s’ils nous aiment… nous les ADORERONS en retour… qu’ils soient blancs, noirs, bleus, jaunes, violets.

Conclusion : si tu veux que ton restaurant ne soit pas végétarien après un an, arrête d’inviter les végétariens tout en leur promettant de leur donner les clés par le même temps. Pas plus compliqué que ça!

NON À L’IMMIGRATION EXCESSIVE!

FV
W

 

excessive

Entrevue radio

Ma dernière entrevue à Radio X. Pour ceux qui veulent des détails de plus sur “la saga des armes”, quelques détails inédits sur certains combattants volontaires et ma réaction face à des gens qui disent que ceux combattant contre l’EI sont comparables  à l’EI!

Cliquez le lien “télécharger”, ça va mieux. :)

https://radiox.com/contenu/chicane-de-couple-wali-pourra-retrouver-ses-armes

FV

W

Saga des armes de Wali

Victoire! Le juge a tranché. J’ai le droit de récupérer mes armes.

Cette histoire prouve qu’un citoyen peut se défendre seul face au système, et ce même sans avocat. Le rapport de police était contre moi, la Couronne était contre moi.

Malgré cela, ce matin, au Palais de Justice, je n’étais pas en mode « défense », mais en mode « contre-attaque ». Mes opposants l’ont sûrement senti. Ma valise était remplie de documents, de lois, de références, de lettres de recommandation, de jurisprudence, d’extrait de codes de déontologie.

J’étais prêt à faire un contre-interrogatoire en règle de toutes les parties impliquées. Ils ont senti la soupe chaude. Pour la première fois, ils ont fait quelque chose de logique : ils ont battu en retraite. Le témoin-clé de l’affaire, mon ex-conjointe, n’a même pas voulu se présenter à la barre de témoins. La déclaration de la Procureure voulait en gros dire ceci : notre dossier ne tient pas la route, et nous ne souhaitons plus poursuivre.

L’audience n’a duré qu’une dizaine de minutes. J’ai terminé en disant au juge, un peu à la blague : alors j’ai tout préparé ça pour rien?

L’avant-midi s’est terminée par un repas payé par mon ami Felix, en compagnie de M.Dufour et de Guy Morin, que vous connaissez sans doute pour son implication pour la défense des propriétaires d’armes à feu.

Je termine en disant ceci : la Justice n’existe pas seulement parce que des lois sont écrites sur des bouts de papier, mais parce que des soldats et des citoyens sont prêts à la défendre.

Merci à ceux qui sont venus et ceux qui m’ont soutenu moralement!

Ce soir à 20:00 heures je suis passé à Radio-X concernant cette affaire.

FV
W

Photo : Wali et Guy Morin. Photo prise par Félix.

wali et guy

 

Comment des gens payés par nos impôts cherchent à dissuader de combattre contre l’État islamique

debut_article2Un autre Québécois, parmi plusieurs déjà, partira combattre la barbarie de l’État islamique. Il risque sa vie, son argent, son honneur. Et ici, au Québec, le « Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence » (payé par nos impôts) veut l’en dissuader. On peut même lire ceci dans Le Devoir :

— Le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) parle même d’un « effet Wali » ressenti sur le terrain. Le Centre avertit toutefois que, peu importe leur camp, les jeunes qui partent pour la Syrie sont considérés comme « radicalisés ». —

Donc, ceux qui combattent l’EI, à leurs risques et à leurs frais, sont comparés à des fanatiques islamiques? Et nous avons besoin de gens et de locaux payés par nos impôts pour nous faire dire cela?
Le « Centre » est-il au courant que le Canada et les Forces canadiennes mènent des opérations contre l’EI en ce moment même?

Donc, si je suis le « raisonnement » du Centre, ceux qui ont combattu volontairement le fascisme en Espagne, dans les années 30, sont des « radicaux »?

Qu’en est-il de ceux qui ont combattu Hitler? Ce sont des radicaux?
Et si quelqu’un veut se défendre chez lui, c’est un « radical violent »?

Quelle est la prochaine étape? Mettre en prison ceux qui sont allés combattre CONTRE l’État islamique? Changer les lois et les criminaliser graduellement? Saisir leurs biens, leurs armes? Leur interdire de s’exprimer?

Qu’en est-il des Canadiens qui décident de joindre les rangs de la Légion étrangère française? Les Français sont nos cousins et alliés de longue date. Tout comme les Kurdes, qui sont nos nouveaux amis. Irez-vous condamner ceux qui joignent la Légion étrangère?
Je dis donc ceci au « Centre de prévention » : mes chers amis, vous vous en prenez aux mauvaises personnes. Nous sommes du même côté (du moins j’espère) dans la guerre contre l’État islamique et le fanatisme. Cette lutte prend plusieurs visages. Elle peut être faite par la prévention, l’éducation, la promotion de valeurs d’amour du prochain, et ainsi de suite. Mais quand ces moyens ne suffisent plus, des hommes et des femmes doivent se lever et prendre les armes. Car OUI! Une réponse radicale est parfois la BONNE réponse à un problème radical. Hitler, par exemple, mettait des gens de race noire ou des juifs dans des camps de concentration, de force, en utilisant les moyens de l’État. Des femmes, des enfants, des vieillards. Notre réponse radicale et violente était la bonne chose à faire. Nous avons vaincu les nazis.

Je dis de plus au Centre de prévention : cessez donc de gaspiller l’argent du public pour mettre des bâtons dans les roues de ceux qui vous protègent. Mettez vos énergies à combattre les radicaux islamiques. Allez voir ceux qui vont combattre contre l’EI, que ce soit des militaires officiels ou des volontaires, serrez-leur la main et remerciez-les. Expliquez-leur les risques, mais comprenez que ces jeunes ne sont souvent que des idéalistes cherchant à défendre les droits et libertés de l’humanité. VOS DROITS ET LIBERTÉS. Sachez aussi ceci : si vous êtes en danger, des hommes et des femmes comme moi iront à votre secours. Vous pouvez compter sur nous. Pouvons-nous compter sur vous?

FV
W

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/478235/partir-se-battre-en-syrie-en-toute-legalite

Événement – Soutien moral lors du passage de Wali devant un juge

Je tiedebut_article2ns à remercier Guy Morin, de Tous contre un registre des armes à feu. Guy a eu l’idée de m’aider moralement lors de mon passage en cour le 23 août prochain, à Québec.

Je reçois quantité de messages d’appui, tant d’hommes que de femmes, de militaires ou de policiers. Nombreux sont ceux qui trouvent injuste la situation qui m’arrive. La Couronne, en se basant sur des témoignages vengeurs, incohérents et contradictoires, compte m’empêcher de posséder mes armes légalement acquises. Et ce malgré qu’aucune accusation n’ait été portée contre moi, malgré des aveux de violence À MON ENDROIT de la part d’un témoin, et malgré mon passé sans tache et mon entière collaboration avec les forces de l’ordre.

Nombreux sont les gens en congé ou qui travaillent, mais ceux et celles qui veulent venir m’appuyer moralement peuvent le faire en allant sur la page Facebook de l’événement (créée par Guy Morin).

N’oubliez pas ceci : la Justice existe non parce qu’elle est écrite sur des bouts de papier, mais parce que des gens sont prêts à la défendre. Que ces gens soient des soldats, des policiers ou des citoyens.

FV
W

https://www.facebook.com/events/624029747771278/?ref=3&ref_newsfeed_story_type=regular&action_history=null&source=3&source_newsfeed_story_type=regular

L’étau se resserre et l’État islamique aura de plus en plus mal

Comment douter que nous soyons vraiment les combattants du Bien, quand nous voyons ces vidéos récents fournis par les YPJ (Unité de protection du peuple – unités féminines)?

Les gens, libérés des mains sanglantes de l’État islamique, dansent dans les rues. Les hommes se coupent la barbe. Les femmes enlèvent leurs sombres voiles intégrales imposés par le fanatisme armé. Des personnes accourent vers les soldats et les enlacent.

D’autres gens, récemment utilisés comme boucliers humains par ceux qui se considèrent comme des « serviteurs d’Allah », ne savent plus s’ils doivent pleurer de rage, de tristesse ou de joie.
Même en libérant l’Allemagne des nazis, les Allemands ne se réjouissaient pas! Et pourtant!

Qu’Allah, le Seigneur ou simplement la Force bénissent ces combattants de liberté! YPG, YPJ, Peshmerga, forces spéciales et soldats de la Coalition! Des hommes et des femmes qui, les cheveux couverts de poussière, ne cessent de reprendre les territoires occupés par l’État dit islamique.

Petit message à ces quelques étudiants de Montréal qui sont allés rejoindre l’État islamique : l’étau se resserre autour de vous. Manbij était une des dernières villes permettant encore un pont logistique terrestre entre l’EI et la Turquie. Bientôt, l’EI sera étouffé et encerclé comme une mauvaise herbe sans eau dans le désert. Bientôt, vous qui avez abandonné le monde libre, vous serez utilisés de force comme chair à canon. Car vos maîtres demanderont des preuves de votre « foi inébranlable ». Pleurez vos familles, vos amis, votre ancienne vie. Ces bombes que vous entendez à l’horizon, elles continueront de s’approcher. Priez pour une mort rapide.

FV
W

Des héros ! Des amis !

Mon documentaire à venir bientôt s’appelle « Parmi les héros », et c’est pour une raison. Je n’ai qu’à penser à une photo comme celle-ci, prise quelques instants avant une offensive mécanisée contre l’ennemi de l’État islamique. La situation était confuse. On ne voyait pas les tirs et les explosions, mais on les entendait partout autour.

Qu’allait-il nous arriver? Allions-nous passer la journée? Combien d’ennemis nous attendaient. Où étaient les bombes, les pièges, les mines?

Ce n’était pas notre première guerre, ni notre dernière.
Longue vie au Kurdistan, aux Peshmergas, au YPG!

FV
W

heroes

Le jour qui permet aux autres d’exister

Aujourd’hui est le jour des Gardiens de la paix. Que ce soit les gardiens d’ici (les policiers et les pompiers), ou les gardiens d’ailleurs (nos soldats à l’étranger, les diplomates). C’est, avec le 11 novembre, le jour qui permet aux autres d’exister.

Le Jour de la femme, le Jour de la fierté gaie, Noèl, le Jour de l’An, la Journée mondiale du rire, de la liberté de presse… la Fête nationale du Québec et du Canada, Pâques, la Journée mondiale de l’environnement, de la jeunesse… et ainsi de suite jusqu’à la journée mondiale de la danse et de la bière.

Je vous dis donc ceci : ce soir, sur une belle terrasse, versez-vous un verre de vin en compagnie de vos proches ou d’un ami. Regardez notre beau pays, nos belles forêts. Respirez l’air frais, écoutez les oiseaux et regardez les étoiles. Tout en buvant, ayez une petite pensée pour ces combattants qui, avant de mourir, avaient la bouche asséchée par la soif, et le coeur attristé par l’éloignement. Car ceux qui servent, s’ils pouvaient choisir, n’auraient qu’un seul message à vous transmettre : ne vous en faites pas pour nous, soyez heureux!

FV
W

un

À la demande générale

À la demande générale, voici mon entrevue à l’émission Tout le monde en parle.

Avant l’émission, je recevais beaucoup de courriels de personnes me disant de me méfier, que je m’en allais à « un dîner de con » où les invités de « la clique du plateau » allaient s’acharner sur moi. D’autres m’ont carrément suggéré de porter un enregistreur dissimulé.

Je mentirais de dire que j’ai été mal reçu. Pas UNE SEULE personne de l’équipe n’a été le moindrement bête avec moi. C’est même le contraire. J’étais traité aux petits oignons. Que ce soit la maquilleuse, la coiffeuse, ou les autres invités, l’équipe m’a réservé un accueil digne de mes amis kurdes.

Plusieurs techniciens, des gens du public et Guy A. Lepage, sont venus me serrer la main après l’émission. Un technicien m’a même dit : « On est habitués d’en voir du monde important passer ici. On est durs à impressionner. Mais là tu nous as vraiment impressionnés. »

Et si vous voulez savoir, oui, après l’émission, nous sommes invités à un souper au restaurant de Guy. Et aux prochains qui iront, ne demandez pas à Guy de sortir son couteau mystérieux. Depuis que Mike Ward en a parlé (encore lui!), tout le monde fait exprès de demander à voir le fameux couteau. Résultat : on assiste à une censure du couteau, qui n’a aujourd’hui plus de vie publique.

FV
W

https://www.youtube.com/watch?v=K4f-ZqJjPco

Wali s’explique sur son arrestation « hollywoodienne » non suivie d’accusations

Tel que promis, voici un lien vers l’entrevue avec Éric Duhaime, au FM 93, concernant la ridicule saga intentée contre moi dans le but de m’empêcher de posséder des armes.

IMPORTANT : je tiens à donner mon support moral aux policiers qui m’ont arrêté. Ils ont pris une décision en fonction d’informations graves et partielles. Ils n’ont pas eu le choix. Leur vie, et celles de citoyens étaient possiblement en danger. Ils n’ont eu que quelques minutes pour penser à un plan qui garantissait la sécurité de citoyens face à une menace potentiellement élevée. Leur intervention n’était à mon sens pas parfaite, mais malgré tout efficace et professionnelle. J’espère que cette histoire permettra d’améliorer ce type d’intervention. Ayant personnellement vécu plusieurs situations à haut stress, je compte soumettre mes recommandations aux autorités concernées. J’aimerais aussi proposer aux Forces Canadiennes une conférence aux militaires, afin que ceux-ci sachent comment réagir et coopérer dans de pareilles circonstances. Je constate en effet que c’est un manquement.

Quelques points à retenir/ajouter concernant l’entrevue :

— Je ne suis pas accusé. Des aveux écrits attestent qu’aucune menace ou violence n’a été effectuée par moi contre mon ex-conjointe.

— Le chien, qui appartenait aussi à moi, n’est pas la base du problème, contrairement à ce qu’en disent certains médias. Je suis le premier à dire que la situation est ridicule.

— Je ne suis pas en couple avec une « nouvelle copine ».

— Selon moi, les policiers ont fait un travail imparfait, mais malgré tout nécessaire en raison de la gravité du signalement (mensonger comme vous entendrez). Je crois qu’à l’avenir, les interventions policières semblables peuvent être améliorées.

— Avoir des armes est une responsabilité. Je comprends que des procédures basées sur la prudence soient mises en place. Je déplore que les autorités (ici la Couronne) fassent du zèle en se basant sur des informations aussi incohérentes, et sans vérification impartiale.

— Je comprends que la sécurité du public est importante, tout comme les droits des citoyens et des propriétaires d’armes à feu. Un équilibre est de mise.

— Je déplore que des personnes mal intentionnées puissent nuire aussi facilement à quelqu’un, par un simple signalement mensonger, sans conséquence.

— En me basant sur ce cas et les multiples témoignages que je reçois, je déplore ce qui s’apparente à un système de justice à plusieurs vitesses défavorisant les vétérans, les hommes et les propriétaires d’armes à feu.

http://www.fm93.com/lecteur/audio/on-jase-avec-l-ex-tireur-d-elite-des-forces-armees-329170.mp3

FV

W