Bientôt davantage de lois contre les Armes à feu

Le gouvernement du Canada veut, encore une fois, implanter des règlements supplémentaires sur les armes à feu. Ce qui transformera ceux qui n’obéiront pas en criminels. Et ce gouvernement n’a même pas récolté la majorité absolue du vote, ce qui fait qu’il ne représente pas la majorité du pays. C’est là un fait.

Voici l’article concernant ce qui s’en viendrait :
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201609/13/01-5020057-bientot-de-nouvelles-mesures-sur-les-armes-a-feu.php

Et c’est sans parler que dans certaines régions, presque tout le monde ne veut pas de ces nouveaux règlements. Elle est où, la démocratie?

Avec la criminalisation graduelle des armes à feu, ceux qui auront suivi les règlements pendant des années devront remettre leurs armes. Les armes encore permises seront accompagnées de frais d’administration (taxes).

Avez-vous remarqué que les lois grugent petit à petit les droits actuels? En fait il s’agit souvent de règles internes décidées par des fonctionnaires non élus.

De plus en plus de gens commencent à parler de défier ouvertement ces règles. Et on ne parle pas de criminels mafieux, mais de nos amis, connaissances, oncles, cousins…

Je fais une prédiction : dans quelques années, beaucoup d’armes seront « volées » et disparaîtront du réseau officiel. Le marché noir prolifèrera. Des armes seront modifiées en armes automatiques (« tant qu’à être criminel »). Les chargeurs haute capacité seront empilés dans des caisses, en attente de leur « heure ».

Pour monsieur X vivant dans le dernier rang du village… entre donner gratuitement ses armes au gouvernement et les vendre à rabais au crime organisé, le choix sera simple. Et le crime organisé ne demandera pas qu’on lui paye des taxes.

Ainsi, les gens cacheront leurs armes. Un peu comme des Talibans qui, sous l’occupation militaire, cachaient leurs armes dans des sacs de poubelles huilés et enterrés. Je ne dis pas que les Talibans sont gentils, en passant. J’en ai moi-même tué. Je compare des tactiques. Fin de la parenthèse.

Bref, les groupes de pression minoritaires sont en train de forcer les propriétaires d’armes à feu à se soumettre ou à faire le choix réfléchi de l’illégalité.

Ce que les lobbys anti-armes sont en train de faire, c’est de radicaliser les honnêtes propriétaires d’armes à feu. Moi je dis : pouvons-nous nous calmer? Laissons les lois comme elles sont. Signons la paix.gun

Dans quelques années, avoir des armes illégalement sera une chose commune et acceptée. Un peu comme ceux qui fument de la marijuana actuellement.

« C’est stupide! Pourquoi vouloir absolument des armes? » pourraient demander certains. « Mais quelle passion de retardés! »

J’invite ceux qui pensent ainsi à montrer un peu d’ouverture d’esprit et de lire ce qui suit…

De plus en plus de gens ne font plus confiance au « système ». De plus en plus de citoyens ne pensent plus seulement que le système leur est inutile. Ils pensent même que ce système leur est hostile. Ces gens font le calcul que la dernière assurance contre un gouvernement autoritaire, ce sont des citoyens armés.

Stupide? Pas selon les livres d’histoire.

FV
W

Clinton-Trump: le festival de l’humour…

C’est ce soir le Festival d’humour… je veux dire… le débat entre Trump et Hillary à la télévision. Une farce de « démocratie ». Car oui! Je vous annonce qu’il y a encore des gens qui croient qu’un système à deux ou trois partis est une démocratie.

J’ai presque envie de prédire qu’Hillary va s’effondrer ou quitter pour une raison médicale. Malgré qu’elle sera sûrement gelée et ‘boostée’ comme jamais.

Je ne VEUX PAS qu’Hillary prenne le pouvoir. Pourquoi? Une des raisons est qu’elle reçoit de généreux « salaires » pour quelques conférences privées. Appelons ça des pots-de-vin donnés à la vue de tous. Par exemple, pour UNE SEULE conférence donnée à des personnalités influentes, elle reçoit des centaines de milliers de dollars américains. Donc plusieurs fois le salaire ANNUEL d’un travailleur normal. Et tout ça pour CHAQUE conférence. Je vous laisse deviner si ce qu’elle a à dire vaut autant. Ou peut-être s’agit-il d’une manière de lui payer d’avance quelques services qu’elle apportera à ces personnes une fois au pouvoir? Just saying.

En fait, sachant qu’Hillary est en si mauvaise santé, à la place de l’Establishment tirant les ficelles, voici ce que je ferais ou voudrais pour les élections : je droguerais sans fin Hillary, afin qu’elle puisse supporter les élections et les gagner. Je choisirais et travaillerais le vice-président (un valet de l’Establishment). Après les élections, Hillary prend un congé de santé, et le vice-président non élu prend le pouvoir présidentiel.

Cocaïne, stéroïdes… peu importe la drogue : l’important serait de faire durer Hillary quelques mois encore.

FV
W

Ça fait 15 ans. Le 11 septembre 2001.

Un jour qui a changé ma vie, et la vie de plusieurs. C’est après ces attentats que je suis allé en Afghanistan combattre. C’est en raison de ces attentats qu’il y a eu l’invasion américaine de l’Irak, ce qui a libéré les Kurdes (selon leurs propres mots, en passant). C’est en partie de par ces attentats que l’État islamique a proliféré comme un microbe. C’est en réaction à l’offensive de l’État islamique que je me suis engagé comme volontaire avec les Peshmerga du Kurdistan.

C’est en raison de ces attentats, qu’indirectement plusieurs de mes frères d’armes ne sont plus parmi nous aujourd’hui : caporal-chef Michaud, soldat Courcy, soldat Couturier, soldat Péloquin… pour ne nommer que ceux qui sont morts plus ou moins près de moi. C’est sans compter les blessés, plus nombreux, et ceux qui se sont suicidés lors de leur retour. Plusieurs ne fonderont pas la famille qu’ils auraient fondée. Ils ne vivront pas les rêves qu’ils auraient vwtc2écus. Tout ceci afin que nous puissions fonder des familles. Afin que nous puissions vivre nos rêves. Du moins pour que nous en ayons au moins la chance.

Il y aura toujours des fanatiques. Nous en tuons dix, que dix autres les remplacent. Malgré cela, les combattre est nécessaire. C’est un peu comme la maladie : il y en aura toujours, malgré cela on ne doit pas fermer les hôpitaux.

Nos vies ont été changées. Elles seront encore changées.

Plusieurs sont morts sur le champ d’honneur. Peut-être ne serai-je plus parmi vous d’ici quelques mois ou années? Ce serait une belle mort.

Le sang a coulé. Il coulera encore. D’autres soldats mourront. Des nôtres. Mais surtout des leurs.

FV
W

*source de l’image inconnue

 

C’est rare que je parle d’argent, mais là il le faut

Je n’écris pas souvent ce genre d’article. Normalement je conserve ces informations pour un cercle d’initiés étudiant aussi ces questions, ou pour des amis demandant des conseils financiers.

Si vous avez des placements dans des actions reliées au S&P500 (les 500 plus grandes compagnies au monde, en résumé)… sortez une grande partie de votre argent de là, et investissez dans les métaux comme l’argent et l’or (avec 2/3 d’argent et 1/3 d’or, en ce moment, ou même 3/4 1/4). Ayez une préférence pour les fonds de vrais métaux, par exemple les fonds Sprott. En résumé, réduisez votre exposition aux titres qui vont bien quand l’économie va bien.

Pensez aussi à placer une petite partie de votre argent dans les Bitcoins ou une cryptomonnaie établie. J’irais avec un maximum de 10 % du portefeuille. Peut-être 20, selon votre feeling. Pas en bas de 5.

Si vous êtes en Europe, surtout, sortez une grande partie de l’argent de vos comptes, achetez-vous un coffre à la banque, et mettez-y les billets. Ne gardez pas des milliers de dollars ou d’euros seulement dans un compte, mais ayez des liquidités en sécurité.

Aussi : diversifiez les devises que vous possédez. N’ayez pas seulement du dollar canadien, par exemple.

Et surtout : ne vous endettez pas trop! Tout est dans l’équilibre.

Pourquoi tout ceci : de plus en plus d’indicateurs pointent vers une correction majeure dans le meilleur des cas, ou une crise de crédit dans le pire des scénarios. Et ce n’est pas moi qui le dis.

FV
W

PS : Surveillez la Deutsche Bank ces temps-ci. Les Allemands sont en train de perdre beaucoup de leur crédibilité.

Quand le féminisme est extrémiste…

La Suède veut imposer par la loi un quota de 40 % de femmes dans les grandes entreprises.

En fait, il s’agit d’un projet de loi, déposé « au nom » de la Suède. Le projet vise à forcer les entreprises cotées en bourse d’avoir un Conseil administratif composé à 40 % de femmes.

Cette tentative est à l’image de la pression continuelle des groupes féministes un peu partout en Occident.

Ce que je trouve curieux, c’est que ces projets ne proposent pas « 40 % du sexe le moins représenté », mais « 40 % de femmes ». Si ces groupes étaient vraiment égalitaires, ils feraient AUSSI pression dans les secteurs où les hommes sont sous-représentés. Sans surprises, ces groupes de pression ne proposent rien de cela. Faut-il rappeler que ces groupes sont en grande partie financés par nos impôts? Encore une fois, que vous (travailleurs) soyez d’accord ou pas n’est pas important.

Utiliser l’État pour ne protéger qu’un seul sexe est illégitime et moralement illégal. C’est de la discrimination féministe.

Autre détail intéressant : ces groupes de pression subventionnés n’engagent QUE des femmes. Et personne ne s’en offusque au gouvernement. Pourtant, les rues sont remplies d’hommes se disant « féministes ». Peut-on avoir une preuve plus flagrante du « non-égalitarisme » de ces groupes?

Je ne suis pas féministe. Je suis égalitaire. Les hommes et les femmes sont différents. Mais si quelqu’un veut faire une profession occupée davantage par l’autre sexe… et bien cette personne devrait pouvoir le faire, si elle passe les MÊMES standards. Mais je suis CONTRE les quotas artificiels. Certaines professions attirent plus les femmes, ou les hommes, car… nous… sommes… différents! Et c’est bien correct comme ça.

Je connais des hommes, comme des femmes, que j’engagerais sans hésitation à des postes importants. Quand quelqu’un est bon, il est bon.

En imposant des quotas illégitimes, cela risque même d’encourager le sexisme. Dans une entreprise, quand une femme aura un nouveau poste, tout le monde pensera : « Ouais, c’est la nouvelle fille. Elle est pas vraiment bonne, mais on n’a pas eu le choix de la prendre. » Même la fille qui est vraiment bonne sera étiquetée comme telle. Sans le savoir, elle subira un préjugé partout où elle ira.

Et quand cette même fille ira à une conférence du conseil d’administration, les autres personnes passeront le message suivant, de manière subtile : « Écoute ma belle, tu es ici en raison de la politique, pas pour ton talent. Alors SVP, sois belle, prends ton gros salaire, et laisse-nous gérer les vraies affaires. »

Mes propos sont anti-féministes? Absolument! Ce sont les propos de BEAUCOUP de femmes que je connais. Mais en raison de la loi du silence actuelle, ces propos ne sont tenus que derrière des portes fermées.

Non au féminisme! Oui à l’égalité!

FV
W

Les Kurdes de Syrie décidés de défier la Turquie

Quand je combattais comme volontaire (et non mercenaire) au Kurdistan, contre l’État islamique… nous nous faisions inviter par de nombreuses familles kurdes. Partout où nous allions, nous étions vus comme des vedettes.

Et puis, loin de la ligne de front, alors que nous prenions du thé et mangions des fruits, j’entendais des bombardements dans les montagnes. Pourtant, l’État islamique était à plusieurs heures de route de nous. Ne comprenant pas, les Kurdes m’ont alors dit que les explosions provenaient des avions turcs qui bombardaient les positions kurdes jugées « terroristes ». Par « terroristes » il faut ici entendre « qui ne veulent pas être assimilés ».

Eh oui! Un « allié » du Canada, la Turquie, qui bombarde nos autres alliés, nos amis les Kurdes! J’en suis un témoin vivant!

Pendant ce temps, la Turquie laissait passer les recrues djihadistes et de l’approvisionnement vers l’État islamique.

Alors quand j’entends que les Kurdes de Syrie se défendront jusqu’au bout contre les envahisseurs turcs, je prends parti sans hésitation!

Longue vie au Kurdistan! Que le sang coule!

FV
W

Un soldat pas ordinaire

Un volontaire combattant contre l’État islamique n’est pas un soldat ordinaire. Son rôle est souvent, en plus de combattre, d’attirer l’attention médiatique sur un conflit ou un peuple souffrant dans l’ombre.

Cette volonté de répandre la vérité doit être consciente et planifiée. C’est ce que j’ai fait depuis le début de Op Spartacus. Opération Spartacus était cette idée de partir combattre et de filmer mon expérience. Ceci afin d’informer et d’inspirer.

14352175_1576666005961755_4521230179900152455_oQuand j’entends parler que le Canada, la France ou un autre pays envoie plus de troupes ou d’avions contre l’EI, je me dis : mission accomplie!

Le but du combattant volontaire est de gagner la guerre, et non de la faire perdurer pour en tirer de la renommée. Au Kurdistan, j’aimais à dire : « je suis ici pour détruire, afin que d’autres puissent reconstruire ».

Je veux la paix. Je veux que le Kurdistan ait une économie forte. Je veux que le Kurdistan soit couvert d’universités, d’usines et de belles maisons.

Je veux qu’on gagne la guerre. Je veux que les canons d’artillerie soient fondus et servent à construire des structures d’acier.

Et la façon de gagner des guerres est d’empiler des tanks, des avions, des bombes et d’aligner des soldats par milliers contre l’ennemi. L’argent est le nerf de la guerre. Là aussi, les pays sont en mesure d’avoir un impact 100 fois plus grand qu’une poignée de volontaires sous-équipés. Les guerres se gagnent en empilant des milliards de dollars contre un ennemi encerclé et étouffé.

Comme les historiens militaires aiment à dire : « les amateurs parlent de tactique, les professionnels parlent de logistique ».

« Die* est du côté des gros bataillons. »

Le rôle du combattant volontaire est donc de faire en sorte que les gros bataillons et l’artillerie lourde des armées nationales s’impliquent dans le conflit. C’est ce qui est en train de se produire. L’aviation alliée gagne en expérience. L’ennemi est tué quotidiennement.

Depuis le début de la guerre contre l’Ei, le Kurdistan est plus fort que jamais. L’aide étrangère s’amplifie. L’ennemi est contenu sur tous les fronts, et affaibli. Un peu partout, des fortifications permanentes sont érigées et renforcées. Le béton coule et remplace les sacs de sable troués.

Les Kurdes ont des forces armées de plus en plus importantes, de mieux en mieux formées, de mieux en mieux équipées. Les Kurdes sont de plus en plus forts, de plus en plus confiants. Ils sont de plus en plus prêts pour leur indépendance et pour défendre leurs frontières.

Et ce sont de plus en plus nos amis, à nous les Occidentaux. Et ça ne fait que commencer.

Longue vie au Kurdistan libre!

FV
W