Quand on parle de burka et d’immigration, les gens se lèvent en masse. Quand on parle de choses ennuyantes comme «le mode de scrutin», c’est le calme plat.

Pourtant, le mode du scrutin permettrait de régler l’immigration et bien d’autres problèmes.

C’est la preuve que pour changer les choses, la manipulation des masses est plus efficace que son éducation. Triste. Mais c’est la réalité.

FV

W

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *