Un politicien de Montréal veut taxer «lourdement» les stationnements gratuits des villes autour de Montréal, car selon lui ces stationnements gratuits nuisent aux commerces de Montréal. Et la mairesse de Montréal se dit prête à étudier l’idée! Le pire est que ces stationnements ne sont même pas dans la juridiction de Montréal!

Taxer les villes étrangères et ses concurrents, de forces, pour améliorer notre propre ville, c’est ce qu’ont fait les empires à travers l’histoire. C’est ce que faisaient les Romains quand ils venaient de conquérir de nouvelles provinces «barbares». Le mot «impôt» est même, à l’origine, quelque chose qu’on «impose» aux peuples militairement défaits. Et bien sûr, à l’époque comme aujourd’hui avec ces trop nombreux protaxes, ceci était vu comme un «progrès», même quand la population locale était contre!

Je ne crois pas que ce genre d’idée est isolée. Pour qu’un politicien ose dire cela, et qu’une mairesse supporte l’idée, c’est qu’ils sentent que leur environnement social immédiat le leur permet. C’est comme la taxe sur Netflix : vous remarquerez que mis à part Montréal, personne ne veut de cette taxe.

Selon moi, ce genre d’idée est un symptôme de l’arrogance grandissante de ce qui m’apparaît de plus en plus comme la capitale canadienne du gauchisme, Montréal.

De plus en plus, je crois qu’il nous faudra bloquer toute ingérence arrogante de Montréal dans les affaires du reste du Québec, tant sur l’immigration, les taxes, les armes et j’en passe.

FV
W

http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201801/08/01-5149344-vers-une-taxe-sur-les-stationnements-de-la-grande-region-de-montreal.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *