Quand des extrémistes ou des malades mentaux font cent morts avec des armes, ont veut bannir les armes chez TOUS les citoyens ordinaires.

Quand les États totalitaires font des millions de morts et des guerres mondiales, personne ne remet en question la légitimité des États à être armés face à une population désarmée.

La réalité est qu’à travers l’histoire, les États et gouvernements ont fait énormément plus de tueries que de simples tueurs isolés. Ces massacres à grande échelle ont quelque chose en commun : ils sont précédés d’un désarmement de la population. Et ce désarmement est presque toujours basé sur un événement isolé nuisant «à la sécurité».

Le désarmement d’une population, peu importe le prétexte, conduit au risque de la soumission par les armes de cette population. C’est la raison pour laquelle les fondateurs des États-Unis ont établi comme principe sacré le droit d’une population d’avoir des armes. Ces fondateurs ont vu ce dont était capable un État décidé à écraser par les armes une population. Ce droit s’appelle le Deuxième amendement.

Oui, en permettant à la population d’être armée, certains individus extrémistes finiront par avoir des armes! Oui, il y aura des dérapes! Mais je préfère les dérapes de quelques individus isolés que de voir un État totalitaire tuer ou soumettre par la violence des millions de citoyens désespérés. Un politicien malintentionné qui sait qu’il est entouré de millions de citoyens libres et armés y pensera à deux fois avant de faire la répression. Ceux qui disent que cette répression est «impossible à notre époque» font l’erreur des générations passées, qui s’imaginaient aussi être à l’abri des abus de leurs dirigeants. Il n’y a ici aucun «fanatisme pro-armes», mais d’un simple gros bon sens fondé sur une connaissance de l’histoire humaine. Et je ne parle pas de donner des armes lourdes à des citoyens. Je parle d’armes ordinaires. Je suis POUR un désarmement complet de la population, s’il s’applique au monde entier, incluant les gouvernements. Ce serait naïveté que de croire en un tel scénario. L’autre solution réside donc dans l’équilibre de la force armée.

Aucun adulte citoyen ne présentant aucun problème de santé mentale ne devrait être empêché d’avoir des armes, sous prétexte que quelques déséquilibres ont commis des crimes.

Le contrôle des armes : Oui! Le contrôle chez les extrémistes et les déséquilibres mentaux.

La paix ne réside pas dans le monopole des armes par l’État. L’équilibre et la paix d’un pays résident dans le droit des citoyens sains d’esprit de posséder des armes.

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *