Armes à feu : un regard sec!

Dans le dossier des armes à feu, il faut regarder les choses d’un œil sec. Il faut regarder l’Histoire. Et que dit cette Histoire? Que les gouvernements abusent très souvent de leur pouvoir sur une population, si cette population n’est pas armée.

Ceci est un fait et non une opinion. Les exemples se comptent par centaines. C’est pourquoi je crois qu’il est essentiel que la population ait le droit fondamental, écrit dans les lois, d’avoir des armes. Non pas nécessairement le port d’armes, mais le droit de posséder, chez soi, des armes. Ceci pour les chasseurs, par exemple. Mais aussi comme garantie ultime contre un gouvernement totalitaire, dans le présent ou le futur.

Les belles paroles ne suffisent pas à protéger la liberté, pas plus que ces affirmations naïves qu’«aujourd’hui les choses sont différentes». Ceci n’est pas un argument valide. Seuls les rapports de force comptent. C’était vrai avant, et il n’y a aucune raison de croire que soudainement, l’humanité est magiquement plus gentille qu’avant.

«Le droit pour toute population de garantir sa liberté par les armes». Tel est un autre principe du Crédo de La Torche et l’Épée.

La liberté est sacrée!

Foi et Combat
FV
O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *