avatar_aout_2019

Il y a trois semaines, j’ai fait un modèle mathématique pour savoir quand on allait toucher les 1 million de cas mondialement. J’en ai parlé à plusieurs personnes :

« On devrait toucher le 1 million le 3 avril. »

C’était difficile à croire, mais les chiffres parlaient.

Là, c’est la réalité qui nous parle. Demain, peut-être ce soir, on touchera les 1 million de cas détectés.

La partie intéressante commence.

FV
W

https://www.worldometers.info/coronavirus/

avatar_aout_2019
Quand tout le monde aura 2000 $ par mois et que personne ne travaillera… nous aurons tous une belle leçon d’économie. 🙂
 
FV
W

Ne largons pas de bombe sur nos troupes!

avatar_aout_2019

En zone de guerre, j’ai eu à commander des bombes aériennes sur l’ennemi. Plus la bombe est grosse, plus les précautions à prendre sont élevées. Et plus la bombe est grosse, plus le délai d’attente est long.

Pourquoi ?

Parce que les conséquences d’une erreur sont grandes ! Si un seul soldat se trompe de cible avec son arme, il tuera, peut-être, un seul soldat ou innocent. Si un observateur envoie une bombe à la mauvaise place, il risque de tuer des dizaines de soldats !

Avant de larguer une bombe aérienne sur l’ennemi, il faut confirmer un ensemble de paramètres. Chaque paramètre permet au pilote de confirmer et de reconfirmer que la cible est la bonne. Le pilote entend les coups de feu et les cris sur les ondes radio. Mais le pilote doit garder son calme et insister pour que les procédures soient appliquées. Car le pilote veut à tout prix éviter le pire des scénarios : tuer par erreur des troupes amies !

C’est la même chose avec les médicaments. On ne peut pas, par exemple, utiliser trop rapidement et à grande échelle un médicament contre le Covid-19. Si on se dépêche et qu’on se trompe, même partiellement, les conséquences seront énormes. Au lieu d’avoir un seul problème, on s’en créera un autre ! Pensez-y un instant : on ne peut PAS déployer un médicament auprès de milliards de personnes sans prendre les précautions les plus strictes ! Dosages, tests, types de molécules, standard de production, etc. Les paramètres sont nombreux !

C’est pourquoi on ne peut pas simplement donner de la chloroquine à grande échelle pour enrayer le Covid-19. Je ne dis pas qu’on doit oublier la chloroquine. Je dis simplement qu’on doit laisser les pilotes (les spécialistes) faire leur travail !

Ne soyons pas émotifs, mes chers amis. Ne larguons pas de bombe au mauvais endroit !

FV
W

Comme un pétard!

avatar_aout_2019
Admettons…
 
Que je fais exploser un obus devant ta porte de maison ! Et qu’après je te dise : « bah c’est juste un gros pétard. »
 
Le Covid-19 est comme une petite grippe… sauf que ça tue entre 10-20 fois plus quand le système de santé n’est pas surchargé. Quand tout le monde l’a en même temps dans un secteur et que le système est saturé, ça fait comme en Italie, avec près d’une personne contaminée sur dix qui en meurt.
 
De combien de façons faudra l’expliquer ?
 
FV
W

Patients

avatar_aout_2019

En ces temps difficiles, il faut être PATIENTS !

Patients envers nos chefs politiques qui doivent prendre des décisions rapidement avec des informations partielles.

Patients envers nos proches qui seront impatients en confinement.

Patients envers les fonctionnaires qui fourniront des services malgré la demande écrasante.

Patients envers ceux qui devaient nous payer et qui ne le pourront pas maintenant.

Patients envers les services de livraison qui seront retardés.

Patients envers nos entrepreneurs qui doivent assurer la survie de leur entreprise.

Patients envers les travailleurs qui malgré le stress resteront au poste !

Bref, il faudra être patients envers tous ceux qui, comme nous, ne sont pas parfaits !

Soyons patients ! La patience est ici non seulement utile, mais humainement bonne !

Aidons-nous à nous aider.

FV
W

Combien de temps…

avatar_aout_2019

Combien de temps durera le confinement ? Pendant combien de temps l’économie sera au ralenti ?

« Si nous sommes chanceux, 6 à 10 semaines. »

C’est ce qu’a dit Bill Gates en entrevue il y a quelques jours. Bill Gates est une des personnes les mieux informées sur le sujet au monde. Sa fondation étudie les virus comme le Covid-19 depuis des années.

Autres points à retenir :

. les pays pauvres risquent d’avoir énormément de pertes en vie humaine.

. nous saurons bientôt si le Covid-19 est saisonnier. Il est donc possible qu’il disparaisse rapidement et réapparaisse par la suite.

. l’arrêt de l’économie est nécessaire à ce stade, car nous n’avons pas arrêté la progression du virus au début.

. le confinement est nécessaire. Autrement les pertes en vie humaine seront dramatiquement plus élevées, même dans les pays plus riches.

. le virus coûtera environ 4 trillions de dollars US, aux États-Unis.

FV
W

Pas seulement un remède mais un coup de pied au cul!

avatar_aout_2019
Ce n’est pas seulement d’un remède qu’on a besoin, mais d’un coup de pied au cul !
 
En temps de crise, il ne faut pas seulement se flatter gentiment et se répéter naïvement que « tout ira bien ». Il faut se rassuer. Mais il faut AUSSI se secouer et se brasser la cage. C’est ce que je vais faire ici !
 
Voici quelques faits :
 
– L’État nous demande de faire du bénévolat.
 
– L’État garantit qu’il n’y aura pas de fonctionnaires qui perdront leur emploi (contrairement aux travailleurs ordinaires qui n’ont souvent plus de salaire aujourd’hui).
 
– Des fonctionnaires (pas tous, mais plusieurs) sont actuellement payés au même salaire qu’avant pour attendre chez eux.

Ma question : pourquoi ne pas utiliser les fonctionnaires payés le plein prix comme bénévoles ? 
Ce que je remarque…
 
Je n’ai plus d’emploi et la semaine passée j’ai donné mon nom pour aider le système de santé. Je me disais que j’allais pouvoir apporter des équipements aux malades et ainsi empêcher le personnel qualifié de s’exposer à la maladie.
 
Il y a deux jours j’ai donné mon nom pour faire du bénévolat dans ma communauté, malgré que plusieurs centres sont contaminés.
 
Mais là je commence à comprendre qu’on ne joue pas en équipe. Et j’ai l’impression que ce sont des idiots gentils comme moi qui devront payer encore plus d’impôts dans les prochaines années. J’ai l’impression qu’il y a deux types de personnes : ceux qui veulent faire leur part et ceux quine veulent pas faire leur part !
 
En équipe, ou pas en équipe ? On a RÉELLEMENT le choix.
 
FV
W

Un ou deux feux à la fois!

avatar_aout_2019

De bons pompiers peuvent éteindre un feu, peut-être deux à la fois. Mais ils ne peuvent pas éteindre dix feux en même temps.

C’est la raison pourquoi on doit se confiner et rester chez soi : pour que les cas apparaissent graduellement. Ceci donnera le temps aux pompiers (ici les services de santé) d’éteindre les « feux » un à un. De cette façon, il ne manquera pas de « boyaux » (équipement médical) et « d’eau » (médicaments). S’il venait à manquer d’eau et de boyaux, les pompiers devront faire des choix et ne pas éteindre tous les feux. Ceci signifie laisser des gens mourir, comme c’est le cas dans certains pays d’Europe, débordés par le nombre de patients.

On a passé les 1000 cas officiels au Québec seulement. Ce n’est pas le temps d’allumer des incendies par imprudence ! Ne soyons pas des boulets pour nos concitoyens !

FV
W

Déjà

avatar_aout_2019

Ca ne fait qu’une semaine que c’est commencé pour vrai. Déjà, tu te sens dans un autre monde. Bientôt, tu auras adopté mille petites habitudes. Ce qui te semblait étrange sera devenu normal. Et ce qui est normal te dérangera.

Déjà, quand quelqu’un tousse, ton regard se tourne et ton niveau d’alerte monte. C’est un réflexe qui va durer.

Bientôt, tu te laveras les mains sans t’en rendre compte. Mécaniquement, comme un robot.

Quand tu verras quelqu’un s’approcher trop de toi pour te parler, tu reculeras.

Quand tu verras un restaurant ouvert avec des gens à l’intérieur, tu trouveras ça dérangeant.

Quand tu devras entrer quelque part, tu regarderas partout autour de toi, pour analyser les dangers potientels.

Ça fait seulement une semaine que c’est commencé et tu te reconnais peut être déjà dans ce que tu lis ici. Pourtant, ta maison n’a pas changé et tu es en sécurité.

Bravo. Tu comprends maintenant UN PEU ce que vit un vétéran qui a été au combat.

FV
W

Être ni parano, ni nono

avatar_aout_2019

Il ne faut pas être parano, mais il ne faut pas être nono.

Être parano c’est penser que l’économie s’effondrera. Être nono c’est penser que tout redeviendra comme avant.

Être parano c’est penser que la moitié de la civilisation va disparaître. Être nono c’est de penser que le covid-19 n’est qu’une grippe.

Être parano c’est penser que le pays va se transformer en dictature et que l’armée va entrer dans les maisons. Être nono c’est penser que nos droits et libertés sont des choses acquises.

Être parano c’est avoir peur d’attraper le virus en regardant son ami marcher dans la rue. Être nono c’est aller prendre une bière chez son ami pendant le confinement.

Être parano c’est penser que le virus est un gigantesque complot mondial. Être nono c’est croire que tout le monde est gentil et que personne ne profitera de ce virus.

Bref, ne soyez ni parano, ni nono. Soyez simplement équilibrés. Soyez prudent mais ne paniquez pas. Soyez disciplinés mais ne vous empêchez pas d’aller prendre une marche. Lavez vos mains sans passer au lance-flamme les rampes d’escalier.

Discipline et jugement.

Ne soyez ni parano, ni nono.

FV
W