Avoir le luxe de pouvoir oublier

9-11-falling-man-15-year-anniversary-650152C’était un jour ensoleillé, chaud, agréable. Et puis, la vie de plusieurs a basculé. En peu de temps, la première tour jumelle s’effondrait. Du haut de l’autre tour jumelle, des gens voyaient cette scène apocalyptique et grandiose sous leurs yeux. Ils ne rêvaient pas! Parmi eux, des personnes avaient peur des hauteurs. Mais le feu était tellement fort, et l’espoir tellement réduit, que ces gens préféraient en finir en se lançant dans le vide. Certains aimaient la vie. Plusieurs étaient aimés. Mais ils n’allaient plus revoir leurs familles. Et leurs familles n’allaient plus les revoir. Elles n’allaient même pas pouvoir retrouver les corps de leurs pères, mères, frères ou sœurs, afin de leur rendre un dernier hommage.

La majorité des médias n’en parlent même plus : les commémorations du 11 septembre 2001. Cet événement à marqué une génération. Elle a montré ce dont les terroristes sont capables. S’ils le pouvaient, ces fanatiques feraient un «11 septembre» chaque jour de l’année. S’ils le pouvaient, chaque jour de l’année, ces fanatiques tueraient nos pères, nos mères, nos frères et nos sœurs. S’ils le pouvaient, chaque jour de l’année, ils détruiraient nos villes et nos villages. S’ils le pouvaient, chaque jour de l’année, ils feraient aller en éclat nos édifices, nos écoles et nos maisons.

Mais s’ils ne le font pas, c’est parce que, chaque jour de l’année, des soldats de l’ombre traquent et tuent ces terroristes fanatiques.

Nous sommes chanceux que le 11 septembre soit un jour de commémorations. Nous sommes chanceux d’avoir la possibilité d’oublier. Car l’ennemi, chaque jour de l’année, ne nous oublie pas.

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *