Une guerre qu’on ne peut pas oublier!

avatar_aout_2019

L’Allemagne nazie était enfin vaincue. Il aura fallu des dizaines de batailles grandioses, qui auraient chacune pu être une guerre ! Une guerre sur mer, sur terre et dans les airs. Une guerre où on ne comptait plus les héros qui mourraient. Une guerre épique !

8 mai 1945. À cette époque, cette victoire était tellement grandiose que les soldats ne pouvaient pas imaginer qu’un jour, et même bientôt, des gens allaient oublier. Oui, ceux-là mêmes qui allaient profiter de la liberté allaient bientôt oublier ceux qui l’avaient protégée.

Mais tous n’oublient pas ! Certains se souviennent ! Je me souviens ! 8 mai 1945 ! La Victoire en Europe ! Il y a 75 ans !

FV
W

Ce qu’on ne vous dira pas…

avatar_aout_2019

Ce qu’on ne vous dira pas, aujourd’hui…

Aujourd’hui, ON SE SOUVIENT. On se souvient des camps de concentration nazis ayant tué, telle une machine infernale, des millions d’êtres humains. Il y a 75 ans, le plus grand camp de concentration nazi était libéré par les forces armées russes.

Parmi les commémorations, parmi les larmes et les discours, on ne vous dira pas ceci…

C’est par les armes que ces abominations Continuer la lecture “Ce qu’on ne vous dira pas…”

avatar_aout_2019

Noël est bien plus qu’une simple fête religieuse. Noël est une tradition ! Et sans traditions, un peuple n’est rien de plus qu’un territoire sans âme, rempli d’usines et de travailleurs.

Il n’y a pas eu de messe de Noël à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pour la première fois depuis des siècles ! Ceci en raison de l’incendie qui a partiellement détruit ce magnifique édifice.

Pourtant, nos traditions sont bien plus que des temples et des églises de pierre. Nos traditions sont avant tout faites d’humains de sang et de chair. Nos traditions, ce sont nous tous qui les perpétuons, en les vivant, d’années en année.

Joyeux Noël ! Joyeuses Fêtes ! longue vie à nos belles traditions !

FV
W

https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/cest-un-creve-coeur-labsence-de-messe-de-noel-a-notre-dame-de-paris-attriste-les-fideles_3757977.html

La commémoration du sexisme violent!

avatar_aout_2019

La tuerie de la polytechnique. Aujourd’hui devrait être une commémoration de la violence sexiste exercée envers TOUS les sexes, homme ou femme !

Je ne devrais pas commenter la commémoration de la tuerie de la Polytechnique. Pourquoi ? Parce que c’est socialement interdit ! Ce sujet, comme bien d’autres, est « sacré ». Le simple fait de dire un « oui mais » suffit à voir des portes se barrer à double tour.

Avant, critiquer une ligne de la Bible conduisait au rejet social, ou pire ! Aujourd’hui, la Bible a changé de nom, et le nouveau clergé ne porte plus les mêmes habits.

Ce qu’on ne vous dira pas en ce jour de « commémoration », c’est comment, au nom de victimes passées, on commet de la violence envers des hommes de notre époque. Des hommes qui sont de plus en plus ridiculisés, humiliés, détestés par des groupes féministes radicaux. Des hommes à qui on reproche d’être hommes. Des hommes qu’on aime voir soumis, souriants, idiots. Des hommes qui se font critiquer jusque dans leur manière de s’asseoir !

L’interdiction d’être victime, ça aussi, ça fait partie de cette violence psychologique. Une violence sournoise et cruelle. Je pourrais continuer ainsi, et ne parler QUE des cette violence faite envers les hommes… ou ne parler QUE de celle faite envers les femmes. Mais je préfère dire ceci : la violence et le sexisme viennent des DEUX sexes, des hommes et des femmes !

FV
W

Ils ne peuvent plus se souvenir!

avatar_aout_2019

Nous sommes chanceux que ça s’appelle le jour du Souvenir. Nous sommes chanceux que ce soit un « souvenir », un hommage, un rappel d’actions passées.

Car à une époque, on ne se souvenait pas. On le vivait ! On souffrait ! On mourrait !

Le jour du Souvenir est devenu un souvenir par le sacrifice de soldats morts au champ d’honneur. Eux ne peuvent aujourd’hui plus se souvenir. Souvenons-nous d’eux !

JE ME SOUVIENS.

FV
W

Les malheurs d’une amie parmi d’autres

avatar_aout_2019

J’ai une amie qui a perdu son mari et son fils en quelques années. Ils sont les deux morts au front.

Cette femme a aussi perdu sa maison dans un incendie. Mon amie s’est alors refugié chez des amis et chez ceux de sa famille qui étaient encore en vie.

Un bon jour, des soldats russes ont construit un mur autour de Berlin. Ces soldats avaient gagnés. Le pays de mon amie avait perdu. Mais les Allemands le méritaient! Au fond d’eux, tous le savaient!

Du jour au lendemain, mon amie ne pouvait plus voir la moitié de sa famille. Ses amis perdus, ils allaient se transformer en de lointains et nébuleux souvenirs, s’ajoutant à ceux morts durant la guerre.

Le mur n’était pas destiné à bloquer des soldats, mais des citoyens essayant de fuir le régime communiste de l’Allemagne de l’Est. Ce mur n’avait pas de nom. On allait bientôt l’appeler le Mur de Berlin. Ce mur ne se trouvait pas seulement dans la ville de Berlin… Il traversait aussi les campagnes, séparant en deux l’ancien empire germanique.

Des décennies plus tard, ce mur allait enfin être traversé. C’était la chute du mur! Aujourd’hui, ça fait exactement trente ans qu’on célèbre la chute du Mur de Berlin! Mais encore aujourdh’hui, un mur invisible sépare les deux Allemagnes. Les mentalités sont encore différentes. Les cicatrices ne sont pas encore guéries.

Je n’ai pas d’amie qui a vécu ces choses. Mais en Europe, tout le monde connait quelqu’un qui a vécu la guerre, qui en a souffert d’une façon ou d’une autre. En Europe, ceux qui ont le nez fin sentent encore l’odeur des cadavres et de la poudre à canon.

Les militaires ne sont pas les seuls à avoir souffert des guerres et des folies humaines.

Le 11 novembre, pensons aux soldats, mais aussi aux populations!

FV
W

Tu veux une bonne raison de célébrer le 11 novembre?

avatar_aout_2019

Tu veux une bonne raison de fêter les vétérans le 11 novembre ?

En ce moment, tu es sur Facebook, probablement bien au chaud et en sécurité. Ce soir, tu dormiras probablement quelques bonnes heures de sommeil. Tu mangeras aussi probablement à ta faim. Quiconque a déjà été soldat sait à quel point ces choses valent cher, quand on les perd !

Rappelle-toi de ces soldats qui pendant des années vivaient au fond d’une tranchée froide et mouillée, face à un ennemi qui voulait les tuer. Ces soldats dormaient quand ils pouvaient dormir, ils mangeaient quand ils pouvaient manger.

Te souvenir est un bien faible prix à payer !

Souviens-toi !
Souvenons-nous !

FV
W

Jour du Souvenir : nous étions tous une honte!

avatar_aout_2019

On va se dire les vraies affaires… si les soldats morts de la Première Guerre pouvaient parler, plusieurs nous diraient ceci :

« Arrêtez de me glorifier, moi, ancien soldat au front ! Je suis une honte ! Nous étions tous une honte ! Cette première guerre était une honte !

« Il n’y a pas de quoi être fier de la Première Guerre mondiale. Ne portez pas le coquelicot rouge comme un signe de fierté ! Portez le coquelicot comme un rappel de cette énorme erreur humaine qu’a été la Première Guerre mondiale !

« Cette guerre était stupide. Nous étions stupides. J’étais stupide !

« Nous étions Continuer la lecture “Jour du Souvenir : nous étions tous une honte!”

avatar_aout_2019

Je regarde le défilé militaire grandiose de la fête nationale de la France. Tout à coup, je me pose cette question : parmi ceux qui sont assis dans les premiers bancs «VIP», combien iraient en première ligne pour la France?

Je préfère une tranchée partagée entre camarades qu’un palais entre hypocrites. Vive la France. Vive le Québec!

FV
W