Certains se reconnaîtront

debut_article2Certains se reconnaîtront…

Mes dernières vacances remontent à un an. Les quelques chèques et entrées d’argent se comptent sur les doigts d’une main. Loin de moi l’idée de me plaindre. Je suis content. J’ai terminé l’écriture du scénario de mon prochain documentaire sur mon combat contre l’État islamique. Je ne suis plus à la guerre, mais je dois encore y penser. D’une certaine façon, j’y suis encore.

Je voudrais remercier ces amis et anciens frères d’armes qui me font « décrocher » de la guerre. Merci à vous, qui me faites voir autre chose que des cadavres ensanglantés. Merci à vous, qui me faites entendre autre chose que des coups de feu et des explosions.

Merci à ce vieil ami, qui m’a amené faire une promenade à cheval dans la forêt. Les sapins étaient couverts de neige. Tu m’as sorti du désert brûlant. L’air frais de la forêt remplaçait les vapeurs sulfureuses et la fumée sortant des ruines. Il n’y avait pas d’armes. Ma main tenait plutôt un flasque de rhum. Sous le traîneau, le chemin ne comprenait pas de pièges. Les branches des arbres ne cachaient pas de bombes remplies de roches et d’écrous. Les seules roches étaient celles qui, couvertes de mousse verte, dépassaient de la neige.

Image_pour_article-4-2016-01-10Merci à ces anciens camarades de l’artillerie. Notre soirée dans le château m’a fait sortir des bâtiments tapissés d’impacts de projectiles. Le toit coffré du château remplaçait l’armature tordue des édifices détruits, les peintures napoléoniennes remplaçaient les graffitis ennemis.

Merci à vous tous, avec qui je peux marcher sans être armé, avec qui je peux parler sans être jugé. Les Kurdes, dans leur générosité, me donnaient du thé chaud. Merci à vous, qui remplissez mon verre de bière, et qui ne laissez pas ma coupe vidée de cidre froid.

Merci à vous, qui prenez le temps de m’écrire et de me lire. Le plus important reste encore à venir. Suivez-moi. Soyez patient. Je serais bien triste de devoir dévoiler ma prochaine oeuvre dans une salle vide.

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *