Changer les règles du jeu de l’immigration : un droit!

Tout peuple a le droit de décider lui-même de ses règles d’immigration. Et ce en toute liberté et sans pression.

Ceci est aussi vrai pour le Québec. Un peuple souverain est souverain de ses frontières!

Si, du jour au lendemain, le Québec décide qu’il y a zéro immigration, le Québec est dans son droit.

Si, du jour, au lendemain, le Québec décide que les règles du jeu changent pour devenir citoyen du Québec, le Québec est dans son droit.

Immigrer dans un pays n’est pas un droit, mais un privilège. Ce n’est pas seulement au Québec de prouver ses bonnes intentions, mais AUSSI aux immigrants. C’est un peu comme une entrevue pour obtenir un emploi : ce n’est pas parce qu’on passe une entrevue que l’employeur doit nous embaucher. C’est la même chose pour l’immigration.

Jamais je n’irais comme immigrant en Autriche, en Islande ou en Chine, pour ensuite dire à ces pays comment leur immigration doit fonctionner. Ce serait même arrogant et un manque de respect de ma part. Et jamais je n’exigerais de ces pays qu’ils m’acceptent comme citoyen simplement parce que j’ai décidé de déménager. Commencer un processus d’immigration N’EST PAS une promesse de citoyenneté. Il y a donc quelque chose d’insultant dans le fait que le Québec se fasse dire quoi faire avec SON immigration, par des immigrants !

Immigrer au Québec, comme ailleurs, n’est pas un droit !

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *