Cimetière musulman à Québec : ils ont choisis la pire voie

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Mais quel gâchis! Nous avons vu qu’un cimetière uniquement musulman a récemment été approuvé à Québec. Et ce, juste après qu’un autre cimetière semblable soit refusé par un référendum local. Et ce cimetière, il faut le dire, interdit aux non-musulmans de s’y faire enterrer.

Et nos politiciens sont d’accord avec ça! Comme nation qui se dit «porteuse» des valeurs contenues dans la Charte des Droits et Libertés, j’ai déjà vu mieux. Il aurait été facile d’envoyer un message comme quoi «ici, au Québec, ça ne se fait pas construire un site religieux et y interdire l’accès à plus ou moins 95 % de la population locale, sur une base d’appartenance religieuse.»

Les gens ne vont retenir qu’une chose de tout ça : que quand ça ne fait pas leur affaire et que la population ne veut pas de site religieux, certains «musulmans» sont prêts à utiliser la loi, des avocats et de faire pression sur les politiciens pour obtenir ce qu’ils veulent.

Le gens vont aussi retenir ceci : que quand la population ne pense pas de la «bonne» façon, les politiciens sont prêts oublier les référendums et à vendre des terrains moins chers en plein cœur d’une ville, sans l’accord des gens de la place. Ceci afin de faire plaisir au clergé du politiquement correct.

En souriant et en prenant cette photo en commun, lors de la conférence de presse, le maire de Québec et les représentants musulmans ont fait la pire chose qu’ils pouvaient. Et ça, juste après la controverse de l’autre cimetière, celui-ci refusé par referendum.

Ce n’est pas pour rien que plusieurs musulmans ne sont pas d’accord à ce qu’on force les choses et qu’on impose la construction d’un site religieux, quand la population n’est pas convaincue. Et si vous avez remarqué, plus haut j’ai mis le mot «musulman» entre guillemets. Mais malheureusement, c’est toute l’image des musulmans qui sera entachée. Même celle des bons qui, au fond, mènent leur petite vie tranquille sans vouloir offenser personne.

Mais quel gâchis! Les représentants musulmans auraient pu offrir des places gratuitement, aux non-musulmans du secteur, en guise de preuve de bonne foi et d’ouverture! Ils auraient pu aller voir les gens sur place. Les convaincre. Leur expliquer. Et non leur forcer quelque chose dans la bouche! Ça aurait pu prendre deux, quatre, dix ans. Peu importe. Pendant ce temps, il aurait été facile de faire enterrer les morts dans un des nombreux autres cimetières musulmans déjà en place.

Mais au lieu de cela, ces représentants, avec la complicité des politiciens, ont planté leur drapeau en plein cœur de Québec, une ville d’origine chrétienne, et ont déclaré que cet endroit était seulement destiné aux musulmans, qu’on soit d’accord ou non.

Ces représentants et politiciens ont choisi la voie de l’imposition non démocratique du multiculturalisme. Et ça, à long terme, ce n’est bon pour personne. Ni pour les bons musulmans ni pour les citoyens de souche.

FV
W

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1048805/cimetiere-musulman-quebec-vente-terrain

Note légale : ce texte n’est pas une incitation à la haine ou à une action illégale, mais une étude et une série de commentaires sur les sociétés d’hier et d’aujourd’hui. Les textes ne décrivent pas toujours les opinions de son auteur, mais se voient être l’écho d’autres opinions plus ou moins répandues. Tout comme les médias diffusent l’information qu’ils ont, certains textes sont des relais d’informations et d’opinions extérieures. Toute censure abusive sera considérée comme allant contre les Droits humains fondamentaux, donc la liberté d’expression. Toute diffamation, atteinte à la réputation et toute censure non justifiée ou abusive seront considérées dans un possible recours collectif futur.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *