Dans un mosquée de Montréal

«Si vous saviez tout ce qui se dit dans certaines mosquées! J’étais en train de prier, quand le chef religieux s’est mis à dire qu’à l’extérieur, dans la rue, se trouvaient des infidèles, et que selon le Coran, les infidèles méritent la mort. Que selon les enseignements sacrés, il faut combattre les infidèles! Il disait ça! Et dehors marchaient des gens bien ordinaires, en plein Montréal!»

Ce témoignage ne venait pas d’un «raciste» blanc vivant au fond d’un village supposément «raciste». Il venait d’un musulman afghan vivant à Montréal. Il avait été engagé par la Défense pour donner des conférences aux soldats déployés en Afghanistan.

Encore récemment, des musulmans m’ont contacté pour me dire qu’ils connaissaient exactement les chefs religieux et les mosquées où le recrutement et le financement du terrorisme se font. Ces informations sont connues des forces de l’ordre.

Il y a réellement un problème avec le multiculturalisme actuel. Ceux qui en doutent sont des aveugles ou des complices.

Il faut tout revoir ce qui touche les politiques d’immigration. Comme premières règles ou lois, je propose :

– Aucune politique d’immigration ne peut être mise en place, si elle n’a pas été approuvée par l’ensemble des régions.
– Possibilité de geler le flux migratoire par régions, par pétitions et par référendums locaux.
– Prorité aux immigrants honorables ayant démontré, après de longues années (10 ans et plus), leur caractère humain et modéré ainsi que leur volonté à travailler fort.
– Établissement d’un pourcentage minimum de la population de culture locale (étant né et élevé dans une culture dite de «souche»). Si ce pourcentage venait à diminuer, un gèle migratoire serait mis en place immédiatement (avec possibilité d’octroyer seulement des visas de travail).
– Possibilité, par le vote de la communauté locale, d’enlever la citoyenneté à tout citoyen déshonorable (dans ce cas, le citoyen destitué serait encore sous la responsabilité des autorités, mais serait désormais un «résident»).
– Accélération des procédures pour les immigrants venant de pays qui partagent une culture semblable à la nôtre (la France, par exemple).

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *