Des victimes?

À ceux qui défendent les « héros » et les « victimes » d’Iran bombardés par les Américains en Irak, voici une petite histoire inspirante…

J’étais moi-même en Irak, dans un village rempli de ces milices chiites.

Ces milices détestaient tous les Occidentaux. En croisant leurs regards sombres, j’ai vu la haine dans leurs yeux. Une haine mortelle et inguérissable. « Eux, ils sont comme l’État islamique », m’a raconté un Kurde. Ces milices, financées et équipées par l’Iran, enlevaient et torturaient souvent des gens. Je connaissais des Kurdes d’Iran qui allaient être emprisonnés ou pendus s’ils retournaient en Iran. Leur « crime » : affirmer que le peuple Kurde existe. La seule raison pour laquelle il n’y avait par une guerre ouverte avec ces milices était la guerre commune avec l’État islamique. Malgré cela, des tensions et des incidents avaient parfois lieu.

Ce jour-là, moi et mes amis américains n’avions aucune arme. Nous n’étions protégés que par un vieux soldat armé d’une AK-47 en mauvais état.

La milice s’est rendu compte de notre position vulnérable. Allait-elle essayé de nous enlever, de nous tuer? Rapidement, des soldats équipés d’armes automatiques se sont positionnés sur les toits et aux intersections. Il n’y avait plus d’issues. Nous étions faits comme des rats! C’était complémentent ridicule! Sans arme, je ne valais rien de plus qu’un poulet qui attend d’être abattu. Mon plan : saisir l’Ak-47 de notre « escorte », essayer de tuer une milice et saisir une de leur mitrailleuse.

Finalement, par un demi-miracle, nous nous en sommes sortis. Quelques jours plus tard, j’ai appris que d’autres enlèvements et meurtres avaient eu lieu dans le village où nous étions allés.

Tout ça pour vous rappeler que ces groupes armés sont loins d’être des victimes, et encore moins des héros. Ils nous détestent tous, nous Occidentaux. Ces milices rêvent de mettre la main sur un petit Québécois naïf et de le torturer à mort.

Ces groupes fanatiques ne comprennent qu’une chose : la violence et la force brute! Je ne connais qu’une façon de parler à ces fanatiques : par des bombes!

FV
W

One thought on “Des victimes?

  1. Bonsoir Wali,
    J’admire ta détermination à vouloir convaincre la population que l’Iran n’est pas neutre dans ce qui leur arrive, mais comment veux-tu que les gens comprennent ? si tu n’as pas vécu sa tu ne peux pas savoir ! Et les journalistes mettent en évidence ce dont l’opinion à besoin d’entendre les méchants soldats et la méchante Amérique…
    Je te souhaite une bonne année à toi et toutes ta famille.
    Un cousin de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *