Donnez un coup de coude à un politicien : c’est une tragédie. Massacrez un peuple par milliers : cela fait partie des statistiques.

debut_article2Pour paraphraser Staline : donnez un coup de coude à un politicien : c’est une tragédie. Massacrez un peuple par milliers : cela fait partie des statistiques.

Je trouve disons spécial qu’un parti politique « anti-guerre » comme le NPD s’offusque d’un coup de coude (en partie accidentel) donné par un premier ministre, alors que le même parti est contre le fait que nous allions protéger des populations se faisant massacrer par des fanatiques armés. Parce que j’ai une nouvelle pour ces politiciens aux belles idées : là-bas, les coups de coude font un tantinet plus mal.

C’est symptomatique de notre époque : nous sommes complètement déconnectés du monde réel. C’est comme au Moyen-Âge : pendant que le peuple souffre de famine, dans des palais les assemblées du clergé débattent de la nature divine du Fils de Dieu.

Eh bien, si le Fils de Dieu était parmi ce clergé de sages bien-pensants, il leur dirait : « cessez de penser à moi et au Père. Occupez-vous des tout-petits, et ce sera comme si vous vous occupiez de moi. »

La morale de l’histoire : ayons les priorités à la bonne place. C’est là ce que signifie avoir des principes et des valeurs. Pendant que le bateau se remplit d’eau, nous discutons de comment réparer le barreau de la chaise d’un officier.

FV
W

donnez-1-millions-de-coups-de-coude,-et-personne-n'en-parlera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *