Escalade avec l’Iran : L’autre côté de la médaille

J’écoute la radio et les « grands médias » officiels…

J’entends constamment que les Américains ont « assassiné » le général iranien Soleimani. Assassiné, assassiné, assassiné!

Assassiné ? Vraiment ? Si les journalistes veulent montrer un semblant de neutralité, ils devraient plutôt parler de « riposte militaire », par exemple. Le mot « assassiner » sous-entend que celui qui a « assassiné » est un « tueur » s’en prenant à une « victime ».

Imaginons cette situation… au cours de plusieurs mois, moi et mon groupe armé décidons de bombarder une ambassade à l’aide de roquettes. Le pays possédant l’ambassade me demande d’arrêter. Je continue en lançant d’autres roquettes, tuant même un membre du personnel. On m’avertit encore. Je continue malgré tout de bombarder l’ambassade et de commettre des actions offensives. Au fil de plusieurs mois d’avertissement, le pays décide de me bombarder par surprise. Est-ce qu’on peut vraiment parler « d’assassinat » ? Je dirais plutôt qu’il s’agit d’une « défense armée » précédée d’une escalade graduelle de la force.

Soit dit en passant, s’en prendre à une ambassade est aussi un crime selon les lois internationales. Pourtant, plusieurs personnes (dont des journalistes) mettent l’accent sur « l’illégalité » de la riposte américaine, et non sur l’action offensive contre l’ambassade. « Les Américains n’avaient pas le droit de décider d’une riposte en sol irakien, car ce n’est pas leur pays », peut-on lire. Pourtant, l’Irak s’est montré incapable de garantir la sécurité de l’ambassade américaine sur son propre territoire. Tout comme l’Irak s’est montré incapable d’assurer seul sa propre sécurité face aux menaces de l’État islamique.

Hier, j’écoute les nouvelles à la télévision et je vois une manifestation « contre la guerre avec l’Iran ». Curieusement, aucune mention n’était faite des manifestants iraniens qui sont CONTENTS de la mort du général iranien. Encore une fois, on ne présente qu’une partie de la vérité.

Ce ne sont là que quelques exemples. Mon but est de vous présenter les deux côtés de la médaille. Mes chers amis, soyez prudents et critiques envers ce qu’on vous raconte dans les médias, grands ou petits. Méfiez-vous de tout, y compris de moi !

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *