Guerre Fillion – Taillefer – prouvons que nous sommes humains

debut_article2Tout le monde en a parlé. Le fameux tweet de Jeff Fillion adressé à Alexandre Taillefer. Rappelons que ce dernier a vécu un terrible événement, pour ceux qui ne sont pas au courant: son fils s’est suicidé, un peu avant Noël. Cet homme habitué au succès a ainsi vécu ce qui est peut-être le pire des échecs: la mort volontaire de son descendant, de son fils et futur ami. Sur son lit de mort, on a demandé à Bismarck, un politicien allemand du XIXe siècle, sa plus grande satisfaction. Il a répondu quelque chose du genre : « ne pas avoir vécu la mort de mes fils ».

Taillefer a remis en question la responsabilité d’Amazon, qui aurait pu être au courant de la détresse de son fils. Jeff Fillion a trouvé cela ridicule. « C’est la faute à Amazon… » Il n’en fallait pas plus pour que la chasse à la sorcière commence, surtout quand nous apprenions que Jeff Fillion refusait de s’excuser. Même moi, je trouvais ça déplacé.

Nous apprenons aujourd’hui que Jeff Fillion avait envoyé une lettre d’excuses à Alexandre Taillefer. Or, cette lettre a été cachée au public, jusqu’à aujourd’hui. Les entrevues et déclarations de Taillefer se sont malgré tout enchaînées, ce qui a entraîné le congédiement de Jeff Fillion. Voici quelques extraits de la lettre d’excuses, envoyée peu de temps après le début des hostilités :

« Je tiens à m’excuser sur le champ pour mon tweet maladroit de dimanche soir… La journée de la tragédie, j’ai parlé amplement de comment vous deviez vous sentir. Je suis un père d’ados, JAMAIS je pourrais écrire les choses qui me sont reprochées. Ce tweet a été mal écrit, donc mal interprété. Ma faute!…Je tiens à m’excuser une deuxième fois pour cette confusion. Je vous souhaite le bonheur et la sérénité. De la part de ma famille et de moi même. Jeff Fillion. »

Moi je dis ceci : Alexandre, Jeff : pardonnez-vous. Personne n’est parfait. Alexandre est un humain au coeur déchiré, et nous le comprenons entièrement. Il ne voit plus aussi clairement, et sincèrement, n’importe qui dans sa situation en ferait autant. Jeff est un humain qui vit par la controverse, car des controverses et des idioties, il y en a beaucoup. Personne, ni même Jeff, ne souhaite le suicide d’un fils. Jeff et Alexandre sont deux papas, deux humains qui à mon sens, ont du succès. Je le redis : que tous se pardonnent mutuellement. Arrêtons les combats. Serrons-nous la main et apprenons de cette histoire.

Guerre-entre-Jeff-Fillion-et-Alexandre-Taillefer---soyons-humainsNous n’arrêtons pas de blâmer les fanatiques islamiques pour leur intolérance. Nous nous disons chrétiens, du moins d’origine chrétienne, sinon tolérants et humains. Eh bien, voici une belle façon de prouver que nous sommes un vrai peuple humain, qui sait oublier ses querelles : que les deux parties écoutent leur coeur, et qu’ils se pardonnent. Que Jeff retrouve son micro, et qu’Alexandre puisse vivre son terrible deuil. Nous les voulons les deux dans notre société! Une société qui ne sait plus pardonner est une société condamnée à s’autodétruire.

Taillefer remettait en cause la responsabilité sociale des grandes entreprises (comme Amazon). Jeff Fillion remettait en question le fait de rejeter le blâme sur une entreprise qui pourrait être au courant de la détresse d’un utilisateur. Des deux côtés, le débat est légitime. Les mots sont peut-être maladroits, mais le débat de fond est à mon sens valable.

Nous n’arrêtons pas de parler des chicanes entre les radios de Québec et les médias de Montréal. Pouvons-nous arrêter de nous chamailler sur un cadavre encore chaud? Donnons tous une tape dans le dos à Alexandre Taillefer (en pensée ou en prières), et tendons la main du pardon à Jeff Fillion. Que celui qui est parfait lance la première pierre. Ce ne sera pas moi le premier, ni même le deuxième.

Je vais même plus loin: pardonnons tous au papa au coeur détruit, qui n’a pas dévoilé la lettre d’excuses. Et pardonnons la maladresse passagère de Jeff Fillion. On tire un trait. Aimons-nous les uns les autres. Gardons la guerre pour nous défendre contre les fanatiques.

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *