Il y a 100 ans, les canons se taisaient!

jour_du_souvenir_2018

Il y a cent ans, exactement, les canons se taisaient en Europe. La Première Guerre mondiale prenait fin. Les canons se taisaient, mais le sang coulait encore. Les blessures n’allaient jamais guérir.

Ils sont allé au front en chantant. Ceux qui en sont revenus en pleuraient.

Ils étaient jeunes et en santé. Ils sont revenus vieillis et blessés.

Ils étaient fiers. Leur tête était haute, leurs épaules relevées. Ils sont revenus apeurés, la tête basse, les épaules écrasées.

Ils étaient insouciants. Ils avaient un regard d’enfant. Ils sont revenus troublés, portant le regard de vieillards.

La Première Guerre se terminait. Il y a cent ans. Les enfants des survivants allaient eux aussi devoir se battre, cette fois-ci contre les nazis et l’Empire du Japon, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Ces enfants de soldats sont allés au front en pleurant. Ils y sont revenus en chantant.

Ils sont allés au front la tête basse, les épaules écrasées par la peur. Ils sont revenus la tête haute, fiers d’avoir vaincu.

Il y a cent ans, comme aujourd’hui, une petite neige tombait sur les tombes encore chaudes de ces millions de soldats inconnus. Un vent glacial glissait parmi ceux qui, survivants, assistaient à la fin de cette terrible guerre.

N’oublions pas les vétérans. Ceux qui sont morts, ceux qui sont vivants et ceux qui viendront.

Je me souviens
FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *