Imaginez…

Partager ceci :

Imaginez…

Partout sur la planète, on vous déteste. Et ce, depuis des siècles. En fait, ce n’est pas vous qu’on déteste, mais votre peuple tout entier, qu’on cherche à exterminer par la violence la plus brutale. Partout où vous allez, vous êtes sois chassés, du moins détestés. Vous n’inspirez l’amitié à personne. Personne ne veut vous aider. Personne n’est votre allié.

Vous êtes dans un pays X. Des soldats viennent enfoncer votre porte. Ils séparent les femmes, les hommes et les enfants, qui ne se reverront plus jamais. Ensuite, il amènent ces pauvres familles dans des camps pour les assassiner par millions, dans des chambres à gaz.

Des années plus tard, vous êtes parmi les survivants de ces massacres. Un gouvernement vous donne quelques terres, à vous ainsi qu’aux autres survivants. Ce sont les terres que vos ancêtres possédaient, avant que les empires des temps passés les chassent à coups de lances et d’épées. Car eux aussi, à leur époque, ils étaient détestés de tous. Et personne ne les aidait!

Vous avez donc, enfin, votre petit pays. Mais autour, tout le monde veut vous tuer et vous exterminer. Vous savez qu’une seule chose compte dans ce bas monde : se défendre avec les armes. Il n’y QUE cela qui a fonctionné à travers votre triste histoire. Des armées font des attaques coordonnées contre vous. Mais votre peuple est ingénieux, et vous réussissez à vous défendre, chaque fois.

Votre peuple peut, enfin, vivre en paix, grâce à votre armée. Vous êtes victorieux!

Et puis des gens commencent à dire que vous êtes dont bien méchants de ne pas vouloir la paix et de vous défendre avec vos armées à la moindre provocation.

«C’est quoi qui ne tourne pas rond avec vous?», vous demandent tous ces gens des autres pays.

Je peux vous promettre une chose : vous n’en aurez rien à foutre de ce que disent ces gens. Vous n’en aurez rien à foutre de toutes ces belles idées pacifiques. Vous n’en aurez rien à foutre de ces beaux principes humanistes. Vous aussi, vous avez le droit d’exister! Que les autres le veuillent, ou non!

Je viens de vous résumer comment se sentent les Israéliens.

On peut juger, mais d’abord, il faut comprendre. Et vivre!

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *