La différence entre être armé et ne pas l’être dans un certain village du Moyen-Orient

Partager ceci :

Mon ami Rebaz, combattant volontaire, qui se fait prendre en photo dans un village entre l’Irak et le Kurdistan.

Avez-vous remarqué que le garçon sourit et n’a pas peur? C’est parce que nous avions des armes, ce qui faisait peur aux milices chiites. Ces milices étaient aussi pires que l’État islamique, même s’ils sont ennemis. Nous sommes une fois allés dans le village sans armes, et l’histoire a failli mal tourner!

Eh oui! Quand un pays va mal, ce qui impose le respect n’est pas la grosseur de votre porte-monnaie, mais la grosseur de votre chargeur. Vous n’êtes pas obligés de me croire. C’est votre vie, et celle de votre famille, après tout.

FV
W

plh-20150722-191549-030

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *