La loi, c’est la loi?

Partager ceci :

«C’est la loi, il faut la respecter.»

On entend souvent ce genre d’argument.

Si les citoyens avaient toujours respecté les lois, les femmes ne voteraient pas et celles qui voudraient le faire seraient emprisonnées.

Si nous avions toujours obéis, nous serions les sujets d’empereurs-dictateurs et nous serions dirigés par des religions toutes-puissantes mettant en prison et assassinant les critiques.

Si nous avions toujours respecté les lois humaines, nous serions soumis par la force et la violence et nos enfants seraient forcés de participer à des guerres injustes, sans leur consentement.

Si nous avions toujours obéis, nous serions des paysans pauvres labourant les terres de riches propriétaires, tout ça pour quelques miettes de pain. Et tout ceci sans le moindre espoir d’améliorer notre sort.

Quand la loi exagère et le dégoût qu’elle inspire est généralisé dans la population, il devient un droit moral que de désobéir à cette loi.

Nul n’a le droit d’imposer sa loi par la force seule. La loi doit aussi inspirer un sentiment de justice.

L’histoire humaine, la liberté même, ont été forgées par la désobéissance. Il arrive un temps où il faut dire «non!».

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *