Le 11e Commandement

PLH-20151008-114839-030

Une bonne personne, peu importe son origine, aura tendance à s’adapter à la culture d’une région qu’elle visite. Elle ne voudra pas nuire ou causer des problèmes à cette culture.

Quelqu’un de bien qui visite l’Occident, aimera voir les églises et les symboles culturels occidentaux. À l’inverse, un chrétien d’Occident ne ressentira aucune haine en voyant une mosquée dans un pays du Moyen-Orient. C’est même le contraire!

Tous les bons humains que j’ai rencontré, qu’ils soient chrétiens ou musulmans de naissance, ont ceci de commun : ils ont un respect des autres. Ils se montrent ouverts, et s’attendent à une ouverture semblable de la part des autres. Ce respect ne leur a pas été enseigné par une quelconque religion. C’est «en eux», humainement, en quelque sorte.

À l’époque où les Dix commandements ont été écrits, les peuples ne se mélangeaient pas beaucoup, et pas souvent. Ceci a changé.

Il y a les Dix commandements : ne pas voler, ne pas tuer, et ainsi de suite.

Il devrait y en avoir un autre : respecter la culture locale. Ce principe devrait même être inscrit dans les lois, les Chartes et les Constitutions des pays!
FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *