L’habit et le voile font le moine et le musulman

Partager ceci :

Arrêtez de me niaiser avec ces histoires de femmes complètement voilées qui sont «féministes» et «pour la liberté». Mettre un voile islamique radical, ici au Québec, n’est pas du tout la même chose qu’au Moyen-Orient.

Au Moyen-Orient, par endroits, une femme n’a pas le choix de mettre un voile et de se couvrir presque entièrement le visage. Les conséquences peuvent aller de l’exclusion sociale à la mort, selon le niveau de radicalisme islamique de la région ou du pays. Sous l’État islamique, ce n’est pas un choix, mais une obligation. Une femme n’aurait même pas l’idée de se montrer le visage. En fait, un inconnu la verrait, par accident, qu’elle se ferait battre à coups de bâtons dans la rue. Cette femme déteste peut-être porter un voile et ainsi devoir se couvrir le visage, mais elle n’en a pas le choix.

Ici, au Québec, quand une femme se couvre presque tout le visage avec un voile, c’est parce qu’elle le VEUT! On a affaire à quelque chose de complètement différent! Il a plein de musulmans modérés. Mais ceux prônant le voile intégral n’en sont pas!

Une femme qui met un voile islamique au Québec ou en France, c’est un choix. L’habit ne fait pas le moine, et au Moyen-Orient, le voile radical ne fait pas le musulman radical. Ici, oui!

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *