Nouvelle – attentat terroriste – nous sommes chanceux malgré tout, pour l’instant.

Nouvelle fraîche :

Des militaires canadiens ont aujourd’hui été poignardés dans ce qui s’apparente à un acte terroriste. Heureusement, les cellules terroristes au Canada ne sont pas aussi organisées qu’ailleurs dans le monde. Nous sommes chanceux, car s’ils le pouvaient, ces terroristes feraient des attaques au gaz, à l’explosif, ou à l’arme à feu, et de manière massive, envers des femmes, des enfants…peu importe. Et c’est sans parler que sans faire d’attaques, ils essayent quand-même de s’emparer de territoires et d’y instaurer leur loi inhumaine. C’est terrible, mais c’est comme ça. Que nous écrivions mille livres sur la paix n’y changera rien!

Nous sommes chanceux que les loups solitaires ne soient pas bien entraînés. Je pense à ce Zehaf-Bibeau, qui en 2014 avait attaqué le Parlement canadien avec une arme de chasse. À Paris, les cellules étaient mieux organisées et entraînées. Les terroristes étaient armés d’armes automatiques et de ceintures d’explosifs. Le crime de leurs victimes : être nées en sol français!

Rappelons-nous toujours que la menace terroriste est aussi une menace potentielle. Ces fanatiques nous égorgeraient tous vivants, ou nous contamineraient à l’arme bactériologique, s’ils le pouvaient. S’ils le pouvaient, ils fabriqueraient une arme nucléaire, la mettraient dans un conteneur maritime, et la feraient exploser dans le port d’une grande ville. Ce genre de fanatiques se trouvent dans toutes les idéologies, et dans toutes les races.

Quand dix hommes armés entrent dans un village, il n’y a rien qui puisse les arrêter, sauf dix autres hommes armés.

Je suis un personne tolérante. J’ai des amis musulmans. J’ai des amis qui pensent différemment de moi. Mais il n’y a qu’une réplique à ces fanatiques : la violence, la violence et encore la violence.

Que ceux qui pensent qu’on peut négocier avec ces fous se lèvent et se rendent eux-mêmes dans les territoires de l’État islamique, et qu’ils nous montrent leur solution non-violente. Je les observerai depuis ma tranchée.

Que ceux qui ont la chance d’être libres financièrement, qui n’ont pas d’obligations majeures, pas d’enfants, et qui veulent combattre, me contactent. Je leur donnerai les indications. Ceux qui veulent vraiment combattre le pourront.

FV
W

http://ici.radio-canada.ca/regions/ontario/2016/03/14/012-attaque-forces-armees-derniere-heure.shtml

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *