Si vous n’êtes jamais allé au front, n’ayez pas honte!

DSCN1252

À tous ces soldats qui n’ont pas eu l’honneur d’être déployés au combat, je vous dis ceci…

Ne vous en faites pas. Ne vous laissez pas dire que vous valez moins, parce que vous n’avez pas vu du vrai combat. Vous valez autant! Et je suis certain que plusieurs d’entre vous feraient aussi bien, sinon mieux, que bien des vétérans arrogants.

La réalité est la suivante : il y a de cela pas très longtemps, je n’avais aucune expérience de combat. Pourtant, j’étais plus ou moins le même. Être guerrier est quelque chose en nous.

Ceux qui essayent de vous rabaisser parce que vous n’avez pas d’expérience de combat sont souvent ceux qui avaient eux-mêmes peur devant l’ennemi. Mais ils savent que vous n’étiez pas là. Et vous remarquerez qu’ils ne sont pas aussi arrogants avec ceux qui les ont vus au feu.

Observez votre entourage, et remarquez comment se comportent les meilleurs guerriers : ils sont calmes et humbles. Ils sont fiers, mais rarement arrogants. Car l’arrogance cache en fait une faiblesse : le manque de confiance en soi. Et un vrai guerrier sait ce qu’il a fait. Il n’a pas besoin de se gonfler le torse et de parler fort pour le prouver.

Votre vraie valeur ne vient pas du nombre de médailles que vous avez. J’ai vu des peureux être couverts de médailles. J’ai vu des héros n’avoir qu’une un deux médailles. Leur uniforme paraissait bien ordinaire au milieu de la parade. Prenez l’exemple de bien des soldats de la Seconde Guerre mondiale : pour leurs efforts au front, face aux forces nazies, ils n’ont peut-être eu qu’une étoile de campagne. Pourtant, plusieurs d’entre eux étaient en première ligne. Mois après mois, après mois. Parfois pendant des années. Pourtant, personne ne les a remarqués. Ils ont fait leur travail, courageusement, quotidiennement. Quand est venu le temps de distribuer les médailles, ils étaient au 2e rang, et se faisaient discrets.

Comme soldat régulier ou combattant volontaire, rappelez-vous de ceci : la plus grande médaille est votre cœur sous la poitrine. Et cette médaille, personne ne la voit. Pour la voir, il faut vous connaître.

(Ce texte fait partie d’une série sur les combattants volontaires : http://torchsword.org/fr/category/combattant_volontaire )

(Mon documentaire : www.Parmilesheros.com)

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *