Une poignée de porte chaude

Il y a deux types de personnes : premièrement il y a ceux qui touchent la poignée de porte… si la poignée est chaude, ils savent que de l’autre côté, il y a un incendie qui les menace. Ils ne voient pas nécessairement le feu, mais savent qu’il est là.

Et puis il y a ceux qui se disent que ce n’est qu’une poignée chaude, et rien d’autre. Bien des gens disaient la même chose, en Allemagne des années 30.

Premièrement il y a ceux qui voient à quel point la démocratie (la vraie) est menacée et en voie d’extinction (du moins, ce qui en reste). Ils savent que l’incendie grandit, et qui n’il n’y a personne pour l’éteindre. Ils voient la corruption, la taxation abusive, les lois abusives, la surveillance abusive, les fraudes légalisées… Ils voient tout cela et s’inquiètent. Même que le plus souvent, ils souffrent déjà de ces abus. Un peu, moyennement ou beaucoup, en ayant vu leur vie changer dramatiquement.

Et puis il y a ceux qui pensent que ce qui arrive «ce n’est pas si grave que cela», et tassent le problème du revers de la main.

Le problème est qu’un jour le feu finit par traverser la charmante petite porte décorée.

Ceux qui sont de la première catégorie de personnes, vous êtes à la bonne place sur La Torche et l’Épée. Pour les autres, j’espère qu’un jour vous vous réveillerez. Et j’espère que vous n’attendrez pas que le feu traverse VOTRE porte! Car il est bien difficile de sortir d’une prison, si la porte d’entrée est en feu!

(Publications semblables :
www.torchsword.org/fr/category/opinion )

FV
W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *